Le miracle suisse de la multiplication des petits pas

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans le monde dématérialisé, on connaît tous certains geeks capables de passer des heures pour télécharger sans payer – donc illégalement – un film, un article de journal, un morceau de musique. Au lieu de mettre un franc, deux francs, trois francs dans la crousille numérique. Dans le monde matérialisé, la Suisse offre gratuitement 65 000 kilomètres de randonnées couronnées du mythique panneau jaune en forme de flèche dont la pointe est rouge et blanc. Alors que l’entretien d’un seul kilomètre coûte quelque 800 francs par an.


A lire: Les Suisses souffrent de stress, mais ils se soignent en marchant


Dans le sillage des touristes anglais à la fin du XIXe siècle – cette «montagne magique» racontée notamment par Thomas Mann –, on unifia la signalétique dans tout le pays. Un balisage tip top propre en ordre qui contraste avec la jungle en la matière dans d’autres contrées. Et tout ça, c’est évidemment inscrit dans la Constitution fédérale. Depuis 1979! D’après l’association faîtière, Suisse Rando, huit habitants sur dix utilisent ces chemins. Sur lesquels la population passe chaque année 162 millions d’heures.

«L’entretien d’un seul kilomètre de randonnée coûte quelque 800 francs par an»

C’est donc dire si la marche est autant une institution nationale que, par exemple et au hasard, le tir à l’arme semi-automatique. Suisse Tourisme, toujours aussi habile au niveau du marketing, l’a bien compris. Il présente, chiffres à l’appui, un sondage qui montre que si le Suisse est bel et bien plus stressé que ses voisins européens, il se détend bien plus volontiers dans la nature. Alors que les Néerlandais, Allemands, Français ou Britanniques préfèrent se ressourcer à la maison.

Il y a quatre ans, ce même Suisse Tourisme avait cartonné en proposant the «grand tour» qui sillonnait Switzerland sur les plus belles routes asphaltées. Un parcours atmosphérique (voiture, moto), mécanique (vélo), électrique. De prime abord, l’option marche à pied est plus exigeante. Mais plus méditative et plus dans l’air du temps verdoyant aussi. Deux tiers des hôtes séjournant en Suisse font de la randonnée. La génération des 18-35 ans se laisse de plus en plus tenter, surtout sur les longues distances. Difficile donc de dire que cette campagne ne tombe pas à pic. Que l’on soit climatosceptique ou pas d’ailleurs.

Créé: 06.05.2019, 21h42

Claude Ansermoz, rédacteur en chef

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...