Une rampe contre une forêt? Trop tard!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En politique, presque tout est affaire de timing. Et quand celui-ci n’est plus le bon, il ne sert à rien de s’acharner. Prenez la rampe Vigie-Gonin. À la fin des années 2000, elle était présentée comme une solution acceptable, un compromis nécessaire entre la gauche et la droite. Le Vert Daniel Brélaz et son collègue municipal PLR Olivier Français scellaient un deal, sous la houlette d’un autre Vert, le conseiller d’État chargé des Infrastructures, François Marthaler.

Le développement des transports publics était une priorité. Il justifiait alors deux choses: qu’on ferme deux tronçons de route au centre-ville de Lausanne et qu’on tronçonne quelques arbres aux Côtes-de-Montbenon. La classe politique entière votait alors les crédits nécessaires à ces réalisations. Alors qu’un commerçant du Flon se rebellait.


Lausanne ne rasera pas la forêt du Flon pour une route


On saluera la détermination de «Toto» Morand. Par ses oppositions et recours, le célèbre vendeur de baskets a donné le temps à un compromis politique branlant de moisir totalement. On regrettera ses accès de populisme et d’agressivité sur les réseaux sociaux. Ceux-ci semblent d’ailleurs ces jours s’apaiser un peu.

Encore une affaire de timing, alors que le thème de l’environnement agite la campagne lausannoise pour les élections fédérales, les rumeurs bruissent que la route ne sera jamais construite. Que la forêt est sauvée. C’est que les politiciens ne sont pas éternels (même si deux des pères du projet sont aujourd’hui candidats auxdites élections). Le double règne des Verts dans les Exécutifs de la capitale et du Canton a désormais fait place à celui des socialistes.

«À moins de deux ans des communales, le PS fait machine arrière dans un dossier qui, sinon, lui aurait coûté des voix»

Grégoire Junod et Florence Germond à Lausanne et Nuria Gorrite au Canton ont mis trop de temps pour savoir quoi faire de l’héritage de leurs prédécesseurs. Mais ils ont aujourd’hui le courage politique de renoncer à la route, même s’ils n’osent pas encore confirmer. À moins de deux ans des communales, le PS fait machine arrière dans un dossier qui, sinon, lui aurait coûté des voix. Leurs alliés Verts ne sont plus aux commandes, ont les faveurs de l’agenda politique et peuvent ainsi librement critiquer le projet. Ils sont donc intarissables sur l’absurdité de cette rampe. Si les Verts ont tristement manqué de vista il y a dix ans, ils manient aujourd’hui parfaitement un timing qui leur est favorable.

Créé: 08.10.2019, 07h06

Cindy Mendicino, politique lausannoise

Articles en relation

Le TF juge que le tram mérite bien une route

Transports Rebondissement dans le dossier du tram Lausanne-Renens. La dernière instance donne raison aux promoteurs: la rampe routière Vigie-Gonin est liée au projet. Plus...

Le tram est miné par son héritage politique

Lausanne - Renens Empêtrée dans des procédures judiciaires, l’infrastructure est à l’arrêt. On accuse la classe politique des années 2000 d’avoir manqué de vista et d’avoir été trop «mégalo». Plus...

En sursis, les bois du Flon méritent-ils d'être sauvés?

Reportage Le cordon boisé des Côtes-de-Montbenon passera de 2239 m2 à 787 m2 pour laisser place à une route. Les Verts s’insurgent et une pétition est lancée. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.