Vaud doit passer la vitesse supérieure

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La candidature au Conseil fédéral du conseiller d’Etat genevois Pierre Maudet sonne le glas des espoirs secrets du PLR vaudois. Celui-ci tablait sur ses habiles manœuvres pour imposer en douceur une candidature femme pour toute la Suisse romande et décourager les candidats genevois. On y rêvait d’un duel entre le favori tessinois Ignazio Cassis et une challenger vaudoise incarnée par Jacqueline de Quattro ou Isabelle Moret.


A lire: Pierre Maudet: «Je vais à Berne pour parler des sujets de fond»


Patatras! Pierre Maudet vient de dynamiter ce scénario «Tessin versus femme romande» un peu trop cousu de fil blanc. Et l’ambitieux Genevois, au charisme certain, ne compte pas faire de la figuration. Il se pose d’emblée en challenger, appelle à sortir des catégories régionales ou de genre pour parler politique. Il va donc obliger les autres candidats à sortir de leur zone de confort.

Vaud doit maintenant accélérer la manœuvre. Isabelle Moret, qui avait promis une décision pour fin juillet, doit sortir du bois. La conseillère nationale a les atouts pour aller au combat et elle possède une meilleure connaissance des dossiers fédéraux que Jacqueline de Quattro. Cela peut faire la différence dans une bataille qui sera âpre. Ignazio Cassis en sait quelque chose, lui qui se fait pilonner depuis un mois par la gauche pour sa dépendance envers les assureurs.

Une saine compétition entre Vaud et Genève doit prévaloir. Mais, en fin de course, la région lémanique serait bien inspirée de serrer les rangs. Il en va de la défense de ses intérêts dans la Berne fédérale.

Créé: 04.08.2017, 23h04

Arthur Grosjean, correspondant à Berne (Image: Philippe Maeder)

Articles en relation

Pierre Maudet: «Je vais à Berne pour parler des sujets de fond»

Candidature Le conseiller d’Etat annonce ce vendredi qu’il se présentera au Conseil fédéral. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.