Le pas allemand qui devrait inspirer la Suisse

Éditorial

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’Allemagne annonce un plan radical pour diminuer ses émissions de C02 d’ici à 2030. L’est-il en réalité ? Pas sûr à première vue. Et pour cause : beaucoup des mesures annoncées sont non contraignantes et nombre de promesses faites par le passé n’ont pas été tenues. Le gouvernement d’Angela Merkel a tergiversé sur l’arrêt prématuré des centrales nucléaires et hésité sur le rythme de fermetures des centrales à charbon. Les puissants lobbies de l’automobile et de l’industrie lourde ont négocié des exemptions indécentes. Résultat : malgré une percée incontestable de l’électricité verte, le Produit intérieur brut allemand reste l’un des plus carbonés au monde.

Angela Merkel, consciente des reproches et soucieuse de son testament environnemental, franchit cette fois un pas supplémentaire, peut-être décisif. Le plan présenté vendredi chiffre dans les grandes lignes l’effort à accomplir et livre des pistes de financement. Car si tout le monde s’accorde sur la nécessité d’accélérer la transition, ce sont les moyens financiers immédiats à mobiliser qui ont souvent fait défaut. Aussi, l’Allemagne imagine-t-elle des prêts à zéro intérêt pour aider les ménages à assainir leur maison, une aide concrète pour abaisser le prix des transports en commun, par exemple. Une enveloppe au total de 100 milliards d’euros qui permet de financer des investissements qui ne sont rentables que sur le long terme. Ces fameux fonds propres qui manquent tant aux ménages ou aux entreprises qui souhaitent se lancer dans une rénovation énergétique. Les idées allemandes devraient inspirer la Suisse qui rencontre les mêmes problèmes.

Nous avons de plus en plus de mal à freiner l’augmentation des prix du chemin de fer et l’on ne rénove que 1 % de son parc immobilier par année. A ce rythme, il nous faudra cent ans pour atteindre les objectifs fixés. Le plan allemand a le mérite de chiffrer clairement le chemin à parcourir, une étape indispensable pour passer de l’intention aux actes.

Créé: 20.09.2019, 17h33

Pierre Veya, chef de la rubrique Économie

Articles en relation

Un plan climatique voit le jour dans la douleur

Allemagne Les manifs en faveur de la préservation de la planète ont contraint les autorités allemandes à mettre sur pied une stratégie climatique. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.