Allô! Qui contrôle mon téléphone?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il faudra s’y faire. Nos smartphones servent de porte d’accès aux cyberespions. Même l’application WhatsApp, qu’on croyait sécurisée, vient de confirmer qu’un logiciel malveillanta pu infecter certains utilisateurs… qui sont tout de même au nombre de 1,5 milliard!


Lire aussi: Une faille dans WhatsApp a livré vos téléphones aux cyberespions


Selon le «Financial Times», c’est le redoutable Pegasus, de l’entreprise israélienne NSO Group, qui a infecté des appareils grâce à une faille de WhatsApp. Il a suffi aux hackers d’un appel en absence. Une attaque difficile à détecter. Qui est derrière? Mystère. La firme vend ses programmesà une ribambelle de gouvernements…

Certains d’entre eux étaient-ils au courant de cette faille? Ils se sont sans doute gardés de la communiquer au public. Parce que leurs services de renseignements, justement, pouvaient en profiter pour espionner en toute discrétion. Sur notre dos, bien sûr.

C’est ce que dénoncent Amnesty International et d’autres ONG dont les membres ou sympathisants ont subi l’attaque de hackers. C’est pourquoi les actions en justice introduites récemment sont cruciales.

Le temps est venu de déterminer des responsabilités, non seulement en ce qui concerne les sociétés privées qui développent les logiciels, mais aussi les gouvernements qui leur octroient les autorisations d’exercer et d’exporter. La bataille qui se livre déterminera à terme nos libertés. Ce combat-là ne fait que commencer. (24 heures)

Créé: 14.05.2019, 20h51

Articles en relation

Une faille dans WhatsApp a livré vos téléphones aux cyberespions

Technologie Des pirates informatiques ont installé un logiciel espion israélien qui lit les messages et enclenche la caméra à distance. Plus...

Andrés Allemand, rubrique Monde

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.