Passer au contenu principal

Angela Merkel tambour battant

Par solidarité avec Paris et dans l’émotion, Berlin a décidé d’envoyer des unités combattantes en Syrie et au Mali. Quelque 1200 hommes seront engagés dans la guerre contre Daech, 650 en Afrique. Depuis la création de la Bundeswehr, il y a soixante ans, jamais autant d’Allemands n’avaient été envoyés au front.

Contraints au pacifisme par les vainqueurs, l’Allemagne comme le Japon – deux peuples traumatisés par leur responsabilité historique dans le second conflit mondial – ont brisé un tabou en ce début de millénaire. A Tokyo, Shinzo Abe veut renouer avec le droit de belligérance. A Berlin, malgré des réticences, l’armée ne sera plus seulement appelée à participer au maintien de la paix.

«Contrainte au pacifisme par les vainqueurs, l’Allemagne a brisé un tabou en ce début de millénaire»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.