Passer au contenu principal

De l’argent, et vite!

Nous assistons au plus grand choc économique simultané sur tous les continents. La récession ne pourra probablement pas être évitée. Pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, la production de biens pourrait reculer de 5 à 10% en Suisse ou en Allemagne. Pour prendre une analogie médicale, c’est une infection dont la virulence est plus forte que celle qui a suivi la crise de 2008.

----------

Lire aussi:PME et indépendants jouent la montre

----------

Alors que faire? Comme pour l’épidémie de coronavirus, il faut gagner du temps, étaler les remboursements de crédits, différer les amortissements, continuer à verser des salaires même si l’activité est stoppée, fournir des liquidités à ceux qui sont pris à la gorge. À l’évidence, les 10 milliards débloqués par la Confédération sont déjà insuffisants.

Les banques commerciales qui accordent les liquidités aux entreprises et aux ménages doivent avoir la certitude que le risque qu’elles sont prêtes à prendre bénéficie d’une garantie implicite de la Confédération et des Cantons. En clair, à un moment donné, les milliards qui manqueront devront être avancés par les budgets publics. Ou la Banque nationale suisse (BNS). Peu importe la source! Pour un pays aussi riche et prudent que la Suisse, la note sera toutefois largement supportable.

La vraie inquiétude est plus immédiate. Les entreprises et les ménages ont besoin d’une action forte, rapide, simple et efficace. Pour l’heure, le message des autorités reste trop timoré et empreint d’une lenteur qui sied en temps normal, mais pas à «une situation de guerre». La banque centrale américaine (Fed) l’a compris: elle va distribuer de l’argent aux ménages américains!

Voir le contenu

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.