La chute minable d’une star bancaire

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jeudi prochain, Tidjane Thiam, le patron de Credit Suisse (CS), annoncera (probablement) les meilleurs résultats depuis qu’il a pris le contrôle de la banque, en 2015. Ce Franco-Ivoirien, époustouflant dans ses capacités d’analyse, quitte pourtant le CS. Il est viré par le clan suisse alors qu’il avait le soutien des financiers anglo-saxons. Poussé à la démission pour une sombre affaire de filatures et de surveillance menées par des barbouzes, dont personne ne semble vouloir endosser la responsabilité. Tidjane Thiam n’a pas démérité, mais il n’avait plus d’autre choix que de partir.


Lire aussi: Jeu de massacre à la tête de Credit Suisse


Le président du conseil d’administration, Urs Rohner, le suivra bientôt. Cette affaire n’est de loin pas terminée. En bonne logique, il eût été préférable que les deux principaux responsables soient démis en même temps et dès l’éclatement d’un scandale où tout apparaît minable et sans réel intérêt stratégique. Tout indique que le couple Urs Rohner –Tidjane Thiam n’a pas fonctionné dans cet établissement très conservateur, traînant d’anciennes casseroles et une banque d’affaires mal positionnée. Tidjane Thiam, le banquier qui a redressé Prudential, était une star mais un homme trop isolé dans le microcosme zurichois, qui vit depuis une quinzaine d’années des restructurations sans fin.

Le climat est morose et souvent électrique dans les couloirs des grandes banques universelles helvétiques. Elles sont aujourd’hui détrônées par les géants américains comme BlackRock, plombées en Europe par les intérêts négatifs et probablement trop petites pour participer à une consolidation globale. En clair, les turbulences ne vont pas s’arrêter. Le repositionnement qui a débuté avec l’ère Thiam va se poursuivre avec son successeur. Le conseil d’administration doit être rajeuni et renouvelé.

Créé: 07.02.2020, 21h53

Articles en relation

Jeu de massacre à la tête de Credit Suisse

Banque Le directeur général Tidjane Thiam a été éjecté de son poste, suite aux affaires d’espionnage. Des questions se posent sur la responsabilité du conseil d’administration. Plus...

Credit Suisse: Tidjane Thiam démissionne

Suisse Sous le feu des critiques, le patron de Credit Suisse Tidjane Thiam quitte ses fonctions au 14 février 2020. Il sera remplacé par Thomas Gottstein. Plus...

Thomas Gottstein, l'ex d'UBS qui succède à Thiam

Zurich Le successeur de Tidjane Thiam a une solide expérience bancaire qu'il met à profit depuis plus de 20 ans chez Credit Suisse. On lui prête le patron de Glencore comme «ami personnel». Plus...

Les 10 événements qui ont détrôné Tidjane Thiam

Suisse Le grand patron du numéro deux bancaire suisse jette l'éponge. La succession de faits qui ont eu raison des fonctions qu'il occupait depuis 2015 mêle espionnage et suicide. Plus...

Pierre Veya, chef de la rubrique économie

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.