Le climat sur le climat, un vrai coup de jeunes

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En criant par milliers et pour la troisième fois dans la rue leur attachement à la planète bleue, sont-ils devenus intouchables? Quand des «vieux» osent s’attaquer publiquement à certains paradoxes de ces jeunes – puisque c’est d’eux qu’on parle – et de leur relation pour le climat – vols low cost, modes de consommation, abstention dans les urnes, etc. –, ils sont systématiquement renvoyés à leur statut de (con) servateurs qui ne savent pas écouter la nouvelle génération et ses préoccupations.


Lire aussi: L’acte III de la mob’ pour le climat bat des records


C’est un peu la même chose avec une vidéo qui a fait le buzz. Où, lors d’un grand débat chez nos voisins français, un collégien interpelle le président français Emmanuel Macron: «Puisque c’est l’argent qui nous a amenés à négliger l’écologie, vous pensez qu’on pourra acheter une nouvelle planète avec de l’argent?» Si Jean-Luc Mélenchon avait sorti cette phrase, on aurait incendié le bonhomme sur l’autel du populisme. Là, le jeune homme qui lance courageusement ce qui reste malgré tout une sacrée platitude est porté aux nues.

Et quand l’économiste libéral Nicolas Bouzou réagit en tweetant «Le jeunisme ambiant, qui est une forme de lâcheté, devrait nous amener à être d’accord avec n’importe quelle niaiserie sous prétexte qu’elle est proférée par un mineur? Pas pour moi. Sur le dérèglement climatique, j’écoute les scientifiques. Pas les écoliers», le voici devenu ennemi public numéro un de la Toile.

«Presque tout le monde finit par se réunir quand les scientifiques disent aux jeunes qu’ils ont raison

Mais il y a un moment où presque tout le monde finit par se réunir, si on met de côté les indécrottables négationnistes qui s’amusent des températures extrêmes négatives en janvier pour se moquer du réchauffement en le confondant sciemment avec le changement ou le dérèglement. Ce moment, c’est quand les scientifiques disent aux jeunes qu’ils ont raison. Et ça leur vaut leur lot d’insultes anonymes.


Lire aussi: Offensives climatosceptiques contre des chercheurs suisses


Ils sont 1727 en Suisse à s’être joints à une déclaration de chercheurs autrichiens et allemands. «Leurs actions non violentes mais efficaces ont ébranlé la politique et le public comme jamais auparavant. Elles pourraient transformer les prochaines élections en référendum climatique.» De la rue au gouvernement et à ses responsabilités, comme aime «sloganiser» Jean-Michel Dolivo, il n’y a qu’un pas. SolidaritéS, comme d’autres, distribuait d’ailleurs des tracts à tout va sur la Riponne vendredi. Le recyclage politique du mouvement sera bel et bien un enjeu des fédérales. (24 heures)

Créé: 15.03.2019, 20h12

Claude Ansermoz, Rédacteur en chef

Articles en relation

Offensives climatosceptiques contre des chercheurs suisses

Environnement Un climatologue de renom s’est fait usurper son identité sur Facebook. Il raconte son quotidien de climatologue. Plus...

L’acte III de la mob’ pour le climat bat des records

Manifestations Entre 10 et 15'000 personnes ont battu le pavé vendredi à Lausanne à l’occasion de la grève pour le climat. Pour la première fois, des incidents ont perturbé le défilé. Plus...

[VIDEO] Climat: le changement, ça commence déjà par une soupe

Grève mondiale pour le climat Quatre jeunes Lausannois expliquent l'urgence d'agir pour le climat, en récupérant des invendus de supermarchés pour lutter contre le gaspillage. Rencontre. Plus...

«Ne rendez jamais les armes dans la lutte pour le climat»

Grève mondiale des jeunes Greta Thunberg a lancé un élan mondial pour la planète qui culmine ce vendredi. La Suédoise lance un appel aux indécis. Plus...

La Greta belge cultive son franc-parler pour le climat

Grève pour le climat À 17 ans, Youna Marette est l’un des visages du mouvement des jeunes en Belgique. Portrait d’une femme déterminée. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.