Pour un congé de chaleur sur les chantiers

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ni l’alerte de degré 3 lancée en début de semaine par MétéoSuisse ni les mises en garde du médecin cantonal n’arrêteront les chantiers en cours. Face aux températures qui atteignent 32 à 34 °C à l’ombre, avec des températures nocturnes de plus en plus élevées, les recommandations pleuvent sur la population.

«Il est possible de se protéger par des mesures simples», lit-on sur le site de l’État de Vaud. Comment? En restant chez soi aux heures les plus chaudes ou en profitant des endroits frais, par exemple. De quoi faire rire très jaune les ouvriers qui refont nos routes en plein cagnard, pendant qu’on peste sur la clim du bureau ou qu’on se plaint du bruit des travaux en sirotant un spritz sur notre balcon. Pelleter du goudron en fusion en plein soleil avec un casque en plastique sur la tête, est-ce bien indiqué, docteur?


A lire l'article: L’alerte canicule ne change pas l’ordinaire des ouvriers de chantier


Plus de 50 000 accidents se produisent chaque année en Suisse sur les chantiers, dont un mortel toutes les deux semaines. Le travail en hauteur, la manipulation de charges et la conduite de machines font de la construction un secteur à hauts risques.

La canicule est désormais à ranger objectivement au nombre des dangers mortels. Entre 2000 et 2015, les principaux assureurs de Suisse ont enregistré une hausse de 7% des accidents de travail sur les chantiers les jours où la température dépassait 30 degrés. La forte chaleur épuise et diminue la concentration. Et sur un chantier, l’inattention tue.

«Ne jetons pas la pierre aux entrepreneurs, mis sous pression par les pouvoirs publics»

Ne jetons pas trop vite la pierre aux entrepreneurs. Les patrons sont nombreux à faire leur possible pour protéger leurs hommes, livrant des palettes d’eau, adaptant les horaires. C’est en direction des pouvoirs publics qu’on serait tenté de lancer une pique.

Ces cantons, ces communes, qui, la bouche en cœur et pour le bien de leurs administrés, mettent la pression sur les entreprises, non seulement sur les coûts, mais aussi sur les délais. Comment accorder un congé de chaleur à ses ouvriers quand on risque une pénalité financière pour le moindre retard pris sur le calendrier? Les journées caniculaires devenant de plus en plus fréquentes, il est temps de considérer la grande chaleur – au même titre que le grand froid – comme un motif valable pour stopper les travaux.

Créé: 02.08.2018, 06h49

Joëlle Fabre, rédactrice en chef adjointe

Articles en relation

L’alerte canicule ne change pas l’ordinaire des ouvriers de chantier

Travail Avec les grandes chaleurs viennent les avertissements à la population, mais pas de mesures spéciales dans la construction. Plus...

Canicule: 5 conseils pour mieux dormir lorsqu'il fait chaud

FEMINA Quand la chaleur suffocante d'une nuit tropicale nous éloigne des bras de Morphée, quelques réflexes tout simples nous aident à retrouver fraîcheur et repos. Plus...

La canicule donne des sueurs froides aux capitaines de la CGN

Léman Les comportements dangereux sont en nette hausse. Et les communes sont priées d’agir vite. En période de grosse chaleur, les inquiétudes sont vives. Plus...

Les terres suisses ont soif, comme lors de la canicule record de 2003

Sécheresse Champs jaunis, poissons morts, feux interdits: les spécialistes craignent une situation aussi grave qu’il y a 15 ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.