Coup de sac au Conseil fédéral

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Joli coup de sac au Conseil fédéral! Alors qu’on se plaint qu’il ne se passe jamais rien à Berne, que le gouvernement manque de leadership en déléguant ses décisions au parlement, voilà que les sept Sages font parler la poudre. Ils installent une femme PDC à l’armée, font sortir l’UDC des tranchées militaires pour lui confier l’Économie et donnent l’asile à une femme de droite. Enfin, ils récompensent une ministre PS en lui confiant le prestigieux Département des transports, de l’énergie et de la communication. Pas mal joué.

A lire: Une femme dirigera l’armée, cette mal-aimée

Commençons par le plus spectaculaire: Viola Amherd à l’armée. La Suisse rejoint enfin l’Allemagne ou la France, qui ont su nommer une femme à la tête de leurs troupes. Cela amènera du vent frais dans un département où l’UDC moisit depuis plus de vingt ans avec des résultats peu convaincants. L’échec du Gripen en est un. Amherd, à qui le gouvernement a certes forcé la main, peut par son positionnement centriste élargir le soutien aux nouveaux avions de combat. À elle de saisir sa chance.

«La formule magique des départements n’existe pas»

Parmelin à l’Économie et Keller-Sutter responsable de l’asile, on se dit à première vue que le gouvernement s’est trompé de casting et a inversé les deux postes. Pas forcément. Confier la migration à un UDC, c’était allumer une guerre politique stérile. Mieux vaut la confier à la PLR Keller-Sutter, qui durcira un peu la politique d’accueil sans aller trop loin. Quant à l’Économie, le ton bonhomme et pragmatique de Parmelin peut sans doute débloquer les crispations avec les partenaires sociaux et les paysans.

Certains chipoteront sur la justesse de cette répartition. On leur répondra qu’il y a toujours des avantages et des inconvénients dans chaque choix.

La formule magique des départements n’existe pas. Reste le plus important: chaque conseiller fédéral peut – et doit – regarder au-delà de sa gamelle et mettre son nez dans l’assiette de son collègue.

Créé: 10.12.2018, 22h16

Arthur Grosjean, correspondant à Berne (Image: Philippe Maeder)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...