Le débat escamoté

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La droite vaudoise s’inquiète de la hausse accélérée et continue des dépenses sociales. En effet, ce n’est pas banal de constater que lors de la législature écoulée la facture sociale cantonale a augmenté deux fois plus vite que la hausse moyenne des charges de l’Etat. L’UDC et le PLR n’ont toutefois pas le courage de proposer des alternatives.

Ils se retiennent d’identifier quelles prestations ils voudraient raboter. Rien de concret n’est défendu devant l’électeur. La critique visant la «gauche dépensière» en devient anémique. Et comme la traque aux abus à l’aide sociale, renforcée par le patron socialiste du DSAS, récolte des fruits, la petite musique de la droite contre l’excès de générosité sociale fait «pfuitt».

Le PLR se retient aussi de préconiser une baisse d’impôts pour les personnes physiques. Avec un excédent total de recettes de 640 millions aux comptes 2016, il y avait pourtant de la marge pour ouvrir la discussion. Il existe d’excellentes raisons de soutenir les deux déciles les plus fragiles de la population vaudoise; il y en a aussi quelques bonnes à donner un bol d’air à la majorité des Vaudois qui composent la classe moyenne. Une modeste baisse d’impôts – 2 ou 3 points – forcerait le gouvernement à stabiliser les dépenses du ménage cantonal. Donc à affiner ses priorités. On sortirait du cocon consensuel.

Ce débat n’a pas lieu. La droite l’a confisqué en privilégiant des baisses fiscales pour les seules entreprises – donc pour l’emploi et le dynamisme économique. En échange d’une politique de cohésion sociale ambitieuse et singulière en Suisse, qu’elle assume malgré la fausse impression donnée par ses timides banderilles lancées contre la facture sociale.

Créé: 25.04.2017, 22h52

Articles en relation

La facture sociale à fleurets mouchetés

Campagne électorale La droite s’alarme de la hausse accélérée et continue des dépenses sociales. Mais elle se retient de dire quelles prestations elle voudrait tailler. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

François Modoux, journaliste

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...