Passer au contenu principal

Une diète s’impose chez Globus

Ouf! Tel est probablement le commentaire dominant au sein de la direction de Migros. La vente de Globus a enfin pu être effectuée! Les groupes autrichien Signa et thaïlandais Central Group en sont les acquéreurs. Le profil des deux sociétés, très impliquées dans la grande distribution européenne, permet en plus à Migros de faire valoir un engagement crucial des acheteurs: pérenniser l’activité de l’entreprise acquise. L’image de Migros est à peu près sauvée dans cette affaire.

----------

Lire aussi:René Benko, l’autodidacte qui reprend Globus à Migros

----------

Même si le géant orange et ses partenaires gardent le silence sur le montant de l’opération. Plus de 1 milliard de francs, fait savoir l’agence de presse Reuters. Si cette information se révéle exacte, le résultat de la vente ne saurait paraître exaltant pour Migros. De leur côté, Signa et Central Group ont pris un risque ténu sur le marché suisse: le prix payé leur permet de mettre la main sur huit bâtiments, d’une valeur totale proche des 900 millions de francs. Ces joyaux n’empêcheront pas d’ajuster la voilure dans la bonne vieille distribution traditionnelle. Dans leur état actuel, les commerces de Globus ne réalisent… que des ventes en baisse, depuis cinq ans. Un déclin coûteux! Cela ne pouvait plus durer.

Une diète stricte s’impose maintenant chez Globus, visant notamment ses douze grands magasins, une des formes de distribution les plus désuètes et les plus onéreuses...

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.