Fiers de défendre un élan collectif

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On leur a demandé l’impossible et les auteurs de la Fête des Vignerons ont joué le jeu. Ils ont choisi un moment marquant de ces trois dernières semaines, trahissant ainsi tous les autres. Et elle est vraiment là, la Fête! Là dans l’impossible qui devient possible, dans ces milliers de sourires rencontrés pendant trois semaines, dans la disponibilité des gens, dans leur envie de raconter leur vécu, de partager leurs émotions comme dans l’opportunité de l’écrire sans pécher par béatitude. Parce que c’est témoigner d’une réalité! La Fête est là aussi dans ce dernier geste des acteurs-figurants qui ont assuré comme des pros vingt représentations et qui ont lancé une pétition pour rejouer la dix-huitième avortée pour cause de pluies abondantes après les 90 minutes contractuelles. Derrière leur costume, ces acteurs-figurants sont peut-être des financiers, des petits patrons, des employés mais tous ont fait parler la générosité sans jamais raisonner en termes de profit, ni de gain. Le dire, c’est encore attester d’une réalité qu’un élan collectif peut exacerber.

«La Fête des Vignerons permet de se reconnecter à ces autres réalités. La simplicité. Le vivre ensemble»

Dans les annales de l’événement veveysan, il est souvent question de miracle de la Fête. Cette année encore, il s’est manifesté dans les vibrations de 5500 acteurs-figurants à l’unisson, dans cette fierté d’une région démontrant aux capitales de la nuit qu’elle sait aussi faire la fête dans une atmosphère si bienveillante qu’elle en devient presque irréelle.


À lire : Les vibrants adieux du dernier jour de Fête


Alors, bien sûr, on a lu les commentaires légitimes de ceux qui ont vécu l’overdose médiatique. Et on aurait aimé les convaincre, fiers de défendre une émotion rassembleuse et contagieuse! Parce qu’au-delà de sa course historique aux superlatifs, la Fête des Vignerons permet de se reconnecter à ces autres réalités. La simplicité. Le vivre ensemble. L’émerveillement. Si cette parenthèse enchantée se rouvre tous les vingt ans, immuable, les spectacles ne se comparent pas, s’imposant en marqueur de leur temps. Et si les nouvelles technologies ont sublimé celui de Daniele Finzi Pasca, sa poésie portée par les acteurs-figurants a traduit l’essentiel: l’amour de l’autre et, au-delà, de la terre.

Créé: 11.08.2019, 23h01

Florence Millioud Henriques, Rubrique Culture

Articles en relation

«Une folie unique au monde»

Fête des vignerons L’édition 2019 bat tous les records de fréquentation: un million de visiteurs et 375'000 spectateurs. Ses organisateurs se disent «fatigués, mais heureux». Plus...

Les vibrants adieux du dernier jour de Fête

Fête des Vignerons Pris entre larmes de joie et de tristesse, les 5500 acteurs-figurants, les techniciens et l’équipe artistique ont tout fait pour prolonger la magie de ces trois dernières semaines. Plus...

Le dernier envol de la Libellule

Fête des Vignerons Enquête en images sur l'un des très beaux tours de magie du spectacle de la Fête des Vignerons. Comment la Libellule fait-elle pour voler? Plus...

La Fête ne fera pas durer ses «Terrasses» éphémères

Fête des Vignerons Une demande de prolongation a été déposée. La Ville l’a refusée vendredi faute de consensus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.