Ces graffitis insultent l’islam et la Suisse

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’homme sort fièrement la carte d’identité suisse de son porte-monnaie. Il est d’origine somalienne et, lorsqu’il a prévenu la rédaction des actes de vandalisme commis au carré musulman de Lausanne, il ne s’attendait pas vraiment à être écouté. Pris au sérieux face à un calepin et un stylo, des larmes lui sont montées aux yeux: «Dans mon pays, personne ne se serait déplacé.»

L’anecdote en dit long: la fierté d’être Suisse ne réside pas dans les clichés pain-fromage dont se réclament certains patriotes au rabais. L’ouverture, la liberté d’expression, le respect, la sécurité et la pluralité sont des valeurs autrement identitaires.


A lire: Déchaînement de hargne sur le carré musulman de Lausanne


Les graffitis haineux du Bois-de-Vaux ont sali bien davantage que les travées du cimetière. Avec les 30'000 fidèles de la communauté musulmane vaudoise, c’est le modeste orgueil d’appartenir à ce pays qui est blessé. Quelle que soit son origine, la main cachée derrière cette haine a accompli précisément ce qu’elle dénonce. Sobre ou sous l’effet des ivresses du vendredi soir, sa bêtise prend racine dans la même fange que les radicalismes, bouillie dangereuse d’idées reçues et de raccourcis faciles.

Des poncifs qu’on aurait bien tort de croire limités à une population jeune, marginale et fruste. Président de l’Union vaudoise des associations musulmanes, Pascal Gemperli s’inquiète d’une progression continue des discours à l’emporte-pièce, jusque dans les couches éduquées de la population.

C’est dire si les efforts déployés dans le canton pour le mieux vivre ensemble ne doivent pas céder au découragement. Ironiquement, on peut relever qu’il n’y a pas eu mort d’homme au cimetière, mais le terrorisme de l’insulte mérite d’être contré avec autant de détermination que celui qui tue. En condamnant, en informant, mais aussi en resserrant sans relâche les mailles de la communauté multiculturelle qui tissent la dignité d’un pays libre. (24 heures)

Créé: 15.10.2017, 19h39

Flavienne Wahli Di Matteo, journaliste

Articles en relation

Déchaînement de hargne sur le carré musulman de Lausanne

Fait divers Seul lieu du canton dédié aux sépultures de la communauté musulmane, le carré du Bois-de-Vaux a été vandalisé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.