Jeux d’argent, le lobby ne fait pas le moine

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La transparence, cela s’apprend plus que cela se décrète. Comme lorsque, mercredi, sur les ondes de la RTS, Romain Clivaz soumettait avec insistance Jean-Luc Moner-Banet à la question. Pour savoir combien «sa» Loterie Romande avait dépensé pour offrir un vol en hélicoptère au-dessus de la Patrouille des Glaciers à quelques parlementaires. Dont le Vaudois Claude Béglé. Pour toute réponse, le directeur renvoyait au site Internet.


A lire: Y a-t-il des conflits d’intérêts à la Loterie Romande?


Déclarons donc nos intérêts. Ce même Jean-Luc Moner-Banet m’a invité au restaurant il y a un mois pour parler des enjeux du référendum contre la loi sur les jeux d’argent. Des échanges assez courants entre journalistes et décideurs. J’ai marqué notre intérêt pour avoir accès aux données de la LoRo concernant la redistribution des bénéfices sur sol vaudois.

Il y a là, en effet, un vrai nid à conflits d’intérêts potentiels

Une demande qui n’allait pas de soi. En 2010, le Tribunal cantonal a dû statuer en faveur d’un plaignant qui demandait plus de transparence. Au nom de la loi sur l’information. Avec mais aussi sans son aide, nous avons compilé via diverses sources ces données pour dresser un panorama vaudois des bénéficiaires et confronter les acteurs. L’enjeu est de taille puisqu’il se chiffre en centaines de millions. Au-delà d’un top 50, cet exercice démontre que si personne ne peut mettre en doute – au-delà de l’enjeu de la dépendance des joueurs – la «noblesse» de l’objectif final de redistribution publique, la marge d’amélioration en matière de bonne gouvernance est patente.


A lire: «Nos concurrents offshore sont beaucoup plus attractifs que nous»


Il y a là, en effet, un vrai nid à conflits d’intérêts potentiels. Sous la Coupole fédérale, les parlementaires vaudois qui font campagne en faveur du oui le 10 juin prochain siègent plus ou moins tous dans une association qui bénéficie de la générosité de la LoRo. Idem pour certains membres des organes de répartition qui distribuent ces subsides. Même si ces derniers doivent se récuser. Enfin, de grosses manifestations ou organismes (Athletissima, le Tour de Romandie, l’Office du tourisme vaudois, etc.) touchent automatiquement des subventions chaque année via des conventions datant d’un autre temps. Sans que l’on sache à quoi cet argent sert réellement.

Rappelons aussi qu’en Suisse alémanique les choses sont encore plus impénétrables. Puisque l’argent de Swisslos file directement dans les caisses cantonales. Et puis la récolte de signatures des opposants a été financée en grande partie par des compagnies offshore de jeux sur Internet installées dans des paradis fiscaux. La campagne est un régal pour les lobbyistes. (24 heures)

Créé: 18.05.2018, 22h15

Claude Ansermoz, Rédacteur en chef

Articles en relation

Les liens étroits des Pères Noël de la Loterie Romande

Votation La Loterie distribue 47 millions de francs par an dans le canton. Les décisions sont prises par une poignée de spécialistes, souvent présents dans des institutions bénéficiaires. Plus...

«Nos concurrents offshore sont beaucoup plus attractifs que nous»

Votation Le directeur de la Loterie romande, Jean-Luc Moner-Banet, évoque les enjeux du vote sur les jeux d'argent. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.