La juste voie de l’islam vaudois

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On a suffisamment entendu de voix réclamer que la communauté musulmane d’ici s’empare des problèmes qui la touchent, directement ou malgré elle, pour ne pas saluer les efforts menés par l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM). Dimanche, elle réunissait en banlieue lausannoise plus de 500 personnes pour débattre, derrière le thème consensuel de la «recherche de la paix», de la radicalisation des jeunes musulmans de chez nous. Franchise et honnêteté étaient au programme de ces débats, avec une intention ferme: trouver des pistes d’action pour identifier les mécanismes de ces déviances, et le faire en collaboration avec les écoles et les autorités.

«L’UVAM réclame la pleine attention du monde politique vaudois, à qui elle demande un statut»

Ce travail concerne au premier chef une communauté qui doit surmonter sa structure intrinsèquement éclatée pour s’unir, et qui doit affronter ses textes fondateurs avec une distance critique avec laquelle elle n’est pas coutumière. Le mérite de l’UVAM de s’engager dans cette voie n’en est que plus grand, et il réclame la pleine attention du monde politique vaudois, à qui les musulmans d’ici demandent un statut officiel que la dernière révision de la loi sur les religions leur a refusé.

L’islam vaudois doit, et peut, trouver sa voie – et sa voix. La sienne, pas celle des autres, et surtout pas celle de tribuns importés qui jouent de l’ambiguïté.

A cet égard, l’invitation faite à Tariq Ramadan de venir discourir à Prilly ce week-end laisse un peu songeur. L’intellectuel genevois, titulaire d’une chaire à Oxford, est une vedette des plateaux télévisés, un orateur brillant, un bretteur de haut vol. On comprend son pouvoir d’attraction. Mais le sous-jacent de son positionnement, derrière une rhétorique moderniste, reste enraciné dans un conservatisme qui s’accommode sans peine des châtiments corporels, de la ségrégation des femmes et de l’acoquinement avec le fondamentalisme. (24 heures)

Créé: 01.05.2016, 21h06

Articles en relation

Les musulmans veulent prévenir le radicalisme

Religion Plus de 500 fidèles ont répondu présent pour les assises 2016 de l’Union vaudoise des associations musulmanes. Plus...

Thierry Meyer, Rédacteur en chef

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...