Le LS a choisi de booster son ambition

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après dix années à la tête du Lausanne-Sport, dont quatre au poste de président, Alain Joseph ressentait le besoin de passer la main. Il l’a fait ce lundi avec émotion, ainsi que le sentiment du devoir accompli. Et il a raison. La charge était lourde, harassante même, dans un contexte pas toujours très stimulant. Mais le club est sain et équilibré sur le plan financier, ce qui représente une performance qu’il s’agit de saluer.


Lire plus: Racheté, le LS passe à la vitesse supérieure


Dans sa structure actuelle, le LS a sans doute atteint ses limites. Pour les dépasser, et envisager ainsi un nouveau développement, il n’y avait qu’une solution: amener un nouvel acteur, et avec lui d’autres idées, de nouveaux moyens aussi, seuls capables d’installer le club durablement en Super League, si possible dans le haut du classement. Et cela sans abandonner les efforts consentis sur le plan régional, avec la mise en valeur des joueurs du Team Vaud, par exemple.

A priori, le nouveau propriétaire rassemble ces caractéristiques. Reste à savoir dans quelle mesure entend précisément s’engager Ineos, quelle expertise du sport, et du football en particulier, sera la sienne, et si les belles idées exprimées peuvent rapidement se concrétiser, notamment en déléguant les différentes tâches à des professionnels compétents.

Le Lausanne-Sport est l’un des grands clubs de ce pays. Et son palmarès n’est pas anodin. Mais les plus jeunes ne le savent pas forcément. L’ambition de la nouvelle direction et la perspective d’une enceinte moderne sont autant de bonnes raisons d’espérer. Le nouveau boss rêve de «ramener beaucoup de monde au stade». Un défi à la hauteur de tout ce qui sépare souvent les intentions de la réalité du terrain. On se réjouit de voir! (24 heures)

Créé: 13.11.2017, 22h07

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

François Ruffieux, Journaliste

Articles en relation

Racheté, le LS passe la vitesse supérieure

Football Basée à Rolle, la société Ineos devient le nouveau propriétaire du club de Super League. Avec des moyens importants et donc de belles perspectives. Plus...

Alain Joseph part avec le sentiment du devoir accompli

Football Le désormais ancien propriétaire et président du LS ne cache pas son soulagement d'avoir trouvé le «meilleur repreneur possible». Plus...

David Thompson: «INEOS n'est pas là pour du court terme»

Lausanne-Sport Le nouvel homme fort du LS évoque les grandes lignes de ce que la multinational veut faire du club vaudois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...