Mettons du liant dans ce triste ragoût!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«On ne va pas punir les Veveysans d’avoir choisi un type différent!» Ainsi se défendent les deux élus de Vevey Libre et ils ont raison. La personnalité d’un homme, fût-elle décalée, n’est pas un obstacle au fonctionnement d’un Exécutif. Elle peut compliquer la donne, mais composer avec des sensibilités multiples incarne la noblesse du fédéralisme helvétique, qui place le consensus au-dessus de tout et inscrit la collégialité dans ses lois.

Hormis les intéressés, nul ne sait avec précision sur quels écueils butent les municipaux de Vevey dans le secret de leurs délibérations. Mais dans ce collège dont quatre membres affichent plus d’une législature au compteur, les indices pointent Michel Agnant comme celui qui cristallise les tensions. Sensibilité, caractère, histoire, tout est différent chez le premier municipal de couleur du canton.

«La quête du compromis est lente, parfois douloureuse, et surtout elle abolit l’ego au profit du collectif.»

Le philosophe ne s’insère probablement pas dans les cadres très terre à terre de l’establishment à la sauce vaudoise. Cette sauce-là devrait pourtant apporter du liant au triste ragoût que sert en ce moment la sixième ville du canton à ses administrés.

La quête du compromis est lente, parfois douloureuse, et surtout elle abolit l’ego au profit du collectif. Elle requiert de se poser en adulte face aux difficultés. Les personnalités à la tête de Vevey seraient bien inspirées de saisir la perche tendue par le Canton plutôt que se renvoyer la responsabilité de l’impasse, sur un ton de cour d’école. En refusant ce dialogue, les élus de Vevey Libre ont, cette fois, tort. (24 heures)

Créé: 21.12.2017, 06h45

Articles en relation

«Michel Agnant est juste la cible idéale»

Vevey L’atypique élu de Vevey Libre cristallise les tensions qui secouent la Municipalité. Il livre sa version. La médiation par la préfète a du plomb dans l’aile. Plus...

Flavienne Wahli Di Matteo, journaliste rubrique Vaud et Régions

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

C'est la guerre du rail entre CFF et BLS. Paru le 20 avril 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...