Opération ratée pour Credit Suisse

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est dommage, mais personne n’y croit. On a beau chercher. On ne trouve personne pour estimer que le licenciement avec effet immédiat du bras droit de Tidjane Thiam et du chef de la sécurité de Credit Suisse comme deux seuls responsables de l’affaire d’espionnage d’Iqbal Kahn est non seulement une solution crédible, mais aussi réparatrice. Peut-être est-on trop naïf, voire trop sensible à la théorie du complot, mais le coup du fusible ne passe plus. Tous les observateurs jugent au contraire qu’il reste encore bien trop de zones d’ombre dans l’explication donnée par le président de la grande banque, Urs Rohner.


A lire: «Nous avons commis des erreurs, c’est incontestable»


Pourquoi a-t-on véritablement fait suivre le puissant responsable de la gestion de fortune internationale? Que s’est-il réellement passé entre ces deux mâles alpha que sont Tidjane Thiam et Iqbal Kahn? Et, surtout, le CEO franco-ivoirien n’a-t-il vraiment rien su de cette opération de surveillance qui a tourné au «Paradeplatzgate»?

Que cela soit en politique ou en économie, l’histoire a démontré que les numéro un ne sont jamais longtemps épargnés par la purge du numéro deux. Qu’ils soient coupables ou réellement ignorants des faits, l’un ou l’autre comportement leur sera immanquablement reproché. Même l’innocence ne les immunise plus, assimilée à de l’incompétence à gérer les troupes et à savoir ce qui se déroule dans leur maison. Leur crédibilité, surtout – et partant celle du groupe qu’ils dirigent – est à jamais entachée. Leur temps est alors compté.

Créé: 01.10.2019, 21h49

Élisabeth Eckert

Rubrique Économie

Articles en relation

«Nous avons commis des erreurs, c’est incontestable»

Credit Suisse Le président de Credit Suisse, Urs Rohner, commente les contradictions de l’affaire Khan et soutient le patron de la banque Tidjane Thiam. Plus...

Le dégât d’image est immense et très coûteux pour Credit Suisse

Scandale Les analystes financiers et les experts bancaires sont unanimes quant aux conséquences néfastes de cette affaire trouble. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.