Moins de paysans et davantage d’experts

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’homme moderne s’éloigne toujours davantage de la terre cultivée, mais il en garde une image idéalisée. À l’heure où les paysans ne sont plus les pères nourriciers de la nation mais les maillons faibles d’une chaîne de profit, les exigences des consommateurs ne cessent de croître. Il y a donc de moins en moins de producteurs mais de plus en plus d’experts, qui pensent savoir comment les premiers devraient travailler.


A lire l'article: Pas si simple de se passer du glyphosate

Loin de nous l’idée de vouloir justifier l’usage du glyphosate ou de minimiser sa réelle dangerosité. Mais le premier malade de cette histoire est peut-être la relation entre le paysan et ceux qu’il fournit. On a demandé au premier de produire le moins cher possible, et donc d’optimiser le travail nécessaire, de juguler ses investissements pour se frotter à la concurrence internationale, dont les prix sont planchers. Bien sûr, on lui a suggéré des moyens pour y parvenir: des variétés culturales productives sans être forcément savoureuses, un arsenal phytosanitaire livré à foison qui devait résoudre tous les problèmes. Et on le menace maintenant d’abaisser les barrières douanières.

Pourtant, les exigences ont changé suite aux excès dénoncés. Les agriculteurs devraient soudainement tous être bio, locaux, et sympas sur la photo. Alors que le public continue à acheter chez les hard discounters des aliments à prix cassés et ne semble pas encore prêt à payer pour une nourriture saine et forcément un peu plus coûteuse. Cherchez l’erreur!

Créé: 07.12.2017, 20h16

David Moginier, journaliste & secrétaire général

Articles en relation

Glyphosate ou bio, l’écologie à quel prix?

L’invité Le viticulteur Eric Rochat assure que les gens de la terre la respectent. Plus...

La bataille du glyphosate empoisonne l’Europe

Pesticide Les Etats membres de l'UE votent ce mercredi pour renouveler la licence du désherbant controversé. Le lobbying toxique de Monsanto est décrié. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.