Robots tueurs et cybercrimes

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’écrivain Isaac Asimov, le père des lois de la robotique, doit se retourner dans sa tombe. Demain, des robots pourraient ne pas respecter sa première loi, celle qui les empêche d’attaquer des hommes et les obligent à lui porter secours. C’est en tout cas le sens de l’alerte donnée par 26 experts issus des plus grandes universités (Tale, Oxford, Cambridge), qui réclament des mesures d’urgence pour mieux contrôler l’usage de l’intelligence artificielle… qui est déjà tombé entre de mauvaises mains.


A lire: Gare au côté obscur de l’intelligence artificielle!


De quoi nourrir la paranoïa d’un autre grand auteur de science-fiction décédé, l’Américain Philip K Dick, dont un roman a inspiré le film Blade Runner de Ridley Scott. Serons-nous assassinés par un robot tueur, dénoncés par un système de reconnaissance faciale, dévalisés par des cyberescrocs, trompés par une image parfaitement crédible mais totalement fausse? Anticipation? Pas vraiment.

Les robots sont parmi nous, il faudra bien s’y faire. Ils suppriment déjà des emplois, passent l’aspirateur dans des appartements, aident des paraplégiques à marcher, enseignent à des enfants, se préparent à la guerre, savent ouvrir des portes ou rester debout quand on les bouscule. L’intelligence artificielle est entrée dans nos voitures, nos maisons, nos bureaux, nos rues. Elle commande déjà des vols de drones qui commettent des assassinats ciblés et dévalise des banques.

Diable! Au rythme où cela va, des Robocop ou des chiens mécaniques viendront aussi surveiller nos propriétés et combattre le crime. Après tout, les vers informatiques n’ont-ils pas déjà leurs pare-feu et leurs antivirus!

Bienvenue dans le monde de l’intelligence artificielle, des prothèses biomécaniques, des puces d’identification et des androïdes à visage humain. Un futur proche, qui arrive très vite et qu’il faudra maîtriser, sauf à se retrouver dans l’univers angoissant de la série Black mirror. (24 heures)

Créé: 08.03.2018, 22h22

Olivier Bot,
Rédacteur en chef adjoint

Articles en relation

Gare au côté obscur de l’intelligence artificielle!

Cybersécurité Les technologies du futur sont déjà là. Une aubaine pour le crime, le terrorisme, la répression ou la propagande, selon 26 universitaires. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...