Salaires à l’hôpital, qui paiera?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il est bien sûr souhaitable de rétribuer équitablement les personnels évoluant dans nos hôpitaux. Soignants, laborantins, techniciens, cuisiniers, nettoyeurs et tant d’autres professionnels consciencieux dans des métiers méconnus: tous ceux qui assurent, sept jours sur sept, la journée comme la nuit, que l’hôpital tourne, que les patients soient pris en charge, méritent un salaire correct.

Et l’équité suppose que, pour la même activité, un revenu minimum similaire soit garanti partout. C’est le rôle des CCT d’atteindre cet objectif. Les partenaires sociaux s’y emploient. La rudesse de leurs affrontements ne les empêche pas d’être guidés par un esprit constructif. Comme en témoigne l’annonce d’un accord à l’Hôpital intercantonal de la Broye, dont le personnel verra ses conditions de travail harmonisées avec celles des autres hôpitaux régionaux. Ou la récente signature de la CCT de l’Hôpital Riviera-Chablais, vue comme un corpus de règles modernes appelées à faire école.

On l’a vu avec ce dernier exemple, les harmonisations se font par le haut, donc elles coûtent. Qui paie la facture? La question est trop peu discutée sur le plan public. Les mêmes qui réclament des salaires plus élevés et de meilleures conditions de travail dans nos hôpitaux dénonceront demain des hausses de primes inacceptables. Il ne faudrait pas qu’à la fin les assurés ou les contribuables passent encore une fois à la caisse. Ce n’est pas simple de l’éviter. Cela devrait rappeler tous les acteurs à la modération alors que de nouvelles harmonisations se discutent. Vers le haut, forcément. (24 heures)

Créé: 12.09.2017, 22h07

François Modoux, journaliste

Articles en relation

Un pas vers des meilleurs salaires à l'hôpital

Santé Un accord dans la Broye préfigure la marche vers de meilleures conditions de travail dans le secteur sanitaire vaudois. La volonté politique existe. Mais qui paiera la facture? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...