Un procès «FIFA» pour tenter de se sauver du naufrage

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En d’autres temps, on se serait réjoui qu’une des affaires FIFA soit soumise au verdict du Tribunal pénal fédéral. Mais il faut avouer que le procès qui s’ouvre ce lundi à Bellinzone suscite plus de méfiance qu’autre chose. Méfiance, car depuis cinq ans, le Ministère public de la Confédération ne brille pas par sa manière de mener ses investigations.


A lire: La justice suisse juge les dirigeants du Mondial 2006


Lenteur, procédure refermée, avec pour patron Michael Lauber, qui a fait vaciller l’impartialité des instructions par ses contacts informels avec le président de la FIFA, Gianni Infantino. Au point que lui-même mais aussi deux des procureurs les plus impliqués se sont vu retirer toute action dans les investigations liées à la fédération.

Pire: il y a cinq jours, ce même procureur en chef, réélu par le parlement en septembre2019, a reçu une volée de bois vert de l’Autorité de surveillance du Ministère public. Le rapport souligne tellement de manquements que l’on se demande comment les autorités helvétiques peuvent se contenter d’une petite ponction salariale comme sanction. Sans compter l’influence qu’ont pu avoir ces échanges dans la course à la présidence de la FIFA.

Hors jeu, Michael Lauber ne sera pas présent à Bellinzone. C’est à son successeur sur les dossiers FIFA, le Vaudois Cédric Remund, que reviendra la responsabilité de redonner un semblant de crédibilité à l’institution. Face aux juges, mais surtout face au reste du monde, qui, lui, n’a pas oublié que Michael Lauber avait brandi l’étendard de la tolérance zéro le 14septembre2015 à Zurich, aux côtés de Loretta Lynch, alors ministre américaine de la Justice.

Depuis, les Américains ont fini le travail. Ils ont prononcé des peines de prison et amassé des millions de dollars en amendes diverses. Ce lundi, la Suisse ne fait que commencer le travail. Avec comme épée de Damoclès un risque de prescription imminent.

Créé: 08.03.2020, 21h06

Patrick Oberli, Rédacteur en chef adjoint Sport-Center

Articles en relation

La justice suisse juge les dirigeants du Mondial 2006

Affaire FIFA Un mystérieux paiement de 10 millions de francs est au centre du procès qui s’ouvre ce lundi au Tribunal pénal fédéral. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.