Toujours plus dans la vie des Vaudois

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Vous ne reconnaissez pas vraiment le journal que vous avez entre vos mains? Tant mieux, c’est fait exprès. D’ailleurs, pour vous faire une confidence, je ne reconnais pas non plus totalement la rédaction dans laquelle je travaille. Elle est pleine de nouveaux visages. C’est une ruche vibrante comme je n’en ai pas vu depuis longtemps dans le monde des médias.

Aujourd’hui donc, 255 ans après sa naissance, ce n’est pas tout à fait un jour comme un autre dans la vie de 24 heures. Chiffres à l’appui, nos informations exclusives ou porteuses de plus-value cartonnent d’autant mieux quand elles sont de proximité. Que cela soit sur nos plates-formes numériques ou sur papier. En toute logique, vous trouverez désormais dans le premier cahier ce qui vous fait vibrer dans votre canton, votre ville, votre village ou votre quartier.

Aujourd’hui, 255 ans après sa naissance, ce n’est pas tout à fait un jour comme un autre dans la vie de 24 heures.

C’est ici que nous voulons d’abord faire la différence, vous apporter les histoires, les enquêtes, les reportages sur tout ce qui fait que ce coin de pays bouge. Avec un regard aussi bienveillant que critique. Et une indépendance rédactionnelle totale et assumée. C’est ici aussi, alors que tout le monde s’égosille autour de «No Billag» et du rôle de la SSR dans la cohésion nationale, que vous retrouverez notre conception du service public à vocation régionale. Nous ne relâcherons ainsi pas nos efforts en matière de couvertures judiciaire, politique, culturelle ou sociétale vaudoises. Et ce sans que les objectifs d’audience soient nécessairement toujours notre seul critère de choix.

Le second cahier, lui, ouvre désormais sur l’actualité suisse, monde et économique. Ces rubriques sont dirigées, tout comme la sportive, par Ariane Dayer, qui pilote pour cela une équipe conséquente de 60 journalistes. Un potentiel d’impact non négligeable à l’échelle romande. L’objectif? Faire de votre journal, dans ces domaines aussi, un média à la fois efficace, pertinent et original. Qui varie les formes journalistiques et les collaborations entre 24 heures, la Tribune de Genève et Le Matin Dimanche. Votre journal change? Oui, Et nous allons tout faire pour que cela soit pour le meilleur. Bonne lecture. (24 heures)

Créé: 08.01.2018, 19h22

Claude Ansermoz, rédacteur en chef

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Woody Allen dans la tourmente de l'affaire Weinstein, paru le 20 janvier 2018.
(Image: Vallott) Plus...