Urgence gérontologique

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Emmanuel Macron est un peu comme Nicolas Sarkozy en son temps. S’il a été choisi par les Français pour devenir président de la République, c’est aussi parce qu’il a promis des réformes. Et si aujourd’hui nos voisins tricolores –en tout cas par centaines de milliers– sont dans la rue et bloquent le pays, c’est justement parce que les chefs de file de la République en marche! veulent… réformer. Comme premiers ministres, Alain Juppé ou François Fillon se sont aussi cassé les dents en tentant de remettre en cause le système des retraites. Mais au moins on connaissait leurs programmes. Adepte du principe de précaution, le citoyen français a inventé la grève préventive et pris le pavé avant même qu’il ne sache à quelle sauce il allait être mangé.


A lire: Pour Berset, la réforme des rentes LPP «doit fonctionner»


Oui, c’est vrai, en comparaison internationale, le retraité français est assez bien servi. Selon «Le Parisien», le montant de sa pension équivaut, dans le privé, à 74% de son dernier salaire (contre, par exemple, 65% en Italie et 28% en Grande-Bretagne). Et tant mieux pour lui. Mais il faut dire qu’il y a peu de pays qui proposent autant d’exceptions à la norme. Prenez par exemple les «fonctionnaires de catégorie active». Un contrôleur aérien peut donc, à certaines conditions, partir à la retraite à 52ans. Tout comme un gardien de prison. S’il est tout à fait logique que l’on fasse preuve de souplesse vis-à-vis de professions plus dures que d’autres, être convoyeur de fonds payé par le privé est-il vraiment moins pénible que d’être maton payé par le public?

Pour se faire peur, les syndicats mettent en avant la Suède. Le pays scandinave est passé d’un système par répartition, où les retraites étaient indexées sur les quinze meilleures années d’activité, à un régime universel, où chaque couronne cotisée ouvre les mêmes droits. Travailler plus veut donc dire pensionner plus. Avec quelques inégalités à l’appui. Même les États providence se posent la question de savoir si les rentes vieillesse ne vont pas creuser un trop gros trou dans leurs comptes.

«Le Français a inventé la grève préventive»

Quand on parle urgence climatique, on met volontiers dos à dos la responsabilité de l’État et celle, individuelle, du citoyen. Pour ne pas faire peser sur les générations futures ce que les précédentes n’ont pas pu ou su gérer. La pyramide des âges fait qu’il y a également, désormais, une urgence gérontologique. «Capital» relevait que, jusque dans les années 1970, on comptait 3,14actifs français pour un retraité, contre 1,4 aujourd’hui. Ces mêmes retraités n’ont jamais été aussi nombreux (24% de la population) ni passé autant de temps à la retraite (26,5 ans en moyenne, contre 2ans dans les années 1960). La plupart des systèmes de prévoyance vieillesse solidaires ont été pensés au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Et la solidarité veut que ceux qui cotisent aujourd’hui puissent aussi recevoir demain. En Suisse, on a ajouté dès 1972 le principe du financement par capitalisation, obligatoire et facultatif. Trois piliers valent mieux qu’un.

Créé: 13.12.2019, 20h52

Claude Ansermoz, rédacteur en chef

Articles en relation

Pour Berset, la réforme des rentes LPP «doit fonctionner»

Retraites Des rentes plus basses, mais avec des compensations: le socialiste croit aux chances du projet. L’USAM le juge asocial. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...