Passer au contenu principal

L’accueil de l’enfance est un investissement durable

Sandrine Bavaud souhaite que l'on tienne compte des besoins et intérêts de l’enfant.

Dans les cantons romands, l’accueil de l’enfance s’est fortement développé ces dernières années. Pourtant, les places d’accueil font encore souvent cruellement défaut et la situation varie selon les régions ou les communes. De nombreux parents peinent à concilier vies professionnelle et familiale. Sur un plan politique, cette problématique occupe les débats.

S’il apparaît aujourd’hui important d’apporter des réponses, il est essentiel – au-delà des questions financières que le développement des prestations occasionne – de tenir compte des besoins et intérêts de l’enfant.

«Il est essentiel – au-delà des questions financières (…) – de tenir compte des besoins et intérêts de l’enfant»

Les experts et les acteurs du champ, représentés par la plateforme romande Pro Enfance, abordent la thématique de ce point de vue. Dans un texte fondateur édité par l’association, l’accueil et l’éducation sont considérés comme des piliers de la politique de l’enfance et de la famille.

Les conclusions relèvent d’une large procédure de consultation initiée en 2016. La diffusion de cette publication vise à favoriser une approche cohérente et coordonnée en Suisse, ainsi qu’à soutenir et promouvoir la qualité et l’accessibilité des offres d’accueil.

Les lieux d’accueil pour les plus jeunes contribuent à l’apprentissage du vivre-ensemble. Ils offrent des espaces de rencontres pour les enfants et favorisent leur participation aux aspects de la vie quotidienne qui les concernent. Une relation attentive et respectueuse permet de réaliser des objectifs multiples en termes d’éducation, d’éveil et d’encouragement, mais aussi d’inclusion sociale. Ainsi conçu, l’accueil contribue au développement individuel et social de l’enfant et, à long terme, vise à offrir aux un-e-s et aux autres les meilleures chances d’avenir. Tous ces éléments renforcent par ailleurs le développement socio-économique de notre pays.

Jouer, se reposer ou explorer

Pour les écoliers également, les conditions d’accueil sont primordiales. Après les cours, lors de la pause de midi, ils ont besoin de pouvoir se rencontrer, jouer, se reposer et parfois de ne rien faire, explorer et faire des expériences enrichissantes. Un regroupement de nombreux enfants peut susciter du stress et de la fatigue.

Une école de qualité implique un accueil parascolaire de qualité proposant, comme dans la petite enfance, un accompagnement personnalisé dans un contexte de vie collective. Les conditions d’accueil sont surtout décisives pour le développement des filles et des garçons vivant dans des familles en situation de vulnérabilité. Une meilleure égalité des chances se construit dans le quotidien des conditions de vie des enfants. Le texte fondateur de Pro Enfance présente les éléments nécessaires pour une politique cohérente et coordonnée (à commander gratuitement auprès de l’association ou à télécharger sur www.proenfance.ch).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.