Passer au contenu principal

Agir, en Suisse, avant qu’il ne soit trop tard

Vania Alleva, la nouvelle présidente d'Unia, tire la sonnette d'alarme: la BNS doit remplir son mandat de stabilité et il est impératif de sauver les accords bilatéraux.

Par sa propre faute, la Suisse s’enfonce dans la récession. Actuellement, des centaines d’entreprises préparent une délocalisation. Si cela se concrétise, des dizaines de milliers d’emplois disparaîtront.

A force de penser à leurs avantages immédiats, les élites bourgeoises de l’économie et de la politique utilisent la crise afin d’imposer des mesures de démantèlement social et de déréglementation. Les associations patronales réclament des milliards de cadeaux fiscaux, tout en faisant l’impasse sur les problèmes qui nous guettent.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.