Des aliments de qualité, accessibles à toutes et à tous

L'nvitéeAdèle Thorens Goumaz soutient l'initiative «pour des aliments équitables».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’initiative pour des aliments équitables demande au Conseil fédéral de renforcer l’offre en denrées alimentaires de qualité, produites dans de bonnes conditions sociales et écologiques, et dans le respect du bien-être animal. Elle répond à une préoccupation fondamentale des consommateurs, qui en ont assez des scandales alimentaires: souvenez-vous des fraises d’Almería, cultivées de manière intensive par des ouvriers agricoles quasi réduits à l’esclavage, des lasagnes à la viande de cheval ou des conditions de détention scandaleuses d’animaux élevés à l’étranger, dont la viande finit dans nos assiettes.

Manger est un plaisir. Et nous avons tous envie de manger la conscience tranquille, que le contenu de notre assiette ait été produit en Suisse ou à l’étranger.

«Rendre les produits durables plus attractifs et accessibles pour les consommateurs»

L’alimentation est responsable de près de 30% de notre impact environnemental. Elle joue aussi un rôle majeur pour notre bien-être et pour notre santé. Voilà pourquoi les aliments de qualité ne doivent pas être un luxe.

Le but de l’initiative pour des aliments équitables est précisément d’en élargir l’offre et d’en faciliter l’accès. Dans ce but, le Conseil fédéral pourra soutenir les produits locaux et de saison, qui sont plus frais et qui ménagent le climat. Il pourra aussi mieux informer les consommateurs sur les modes de production des produits importés ou réduire les taxes d’importation pour les produits durables, par exemple bio ou Fairtrade. Il pourra enfin conclure avec les grands distributeurs des conventions d’objectifs permettant d’augmenter la part, dans leur assortiment, des produits cultivés de manière responsable.

De telles mesures sont conformes au droit international. Elles permettent en outre de rendre les produits durables plus attractifs et accessibles pour les consommateurs, car ces produits seront favorisés sur le marché.

Limiter le gaspillage

Ce n’est effectivement pas sur la qualité qu’il faut faire des économies. Par contre, l’initiative exige que nous fassions des économies en limitant le gaspillage alimentaire. En Suisse, un tiers des aliments finissent à la poubelle, la moitié avant même d’atteindre notre frigo, suite à des règles esthétiques ou de formatage absurdes. Ce gaspillage a un coût pour les ménages, que l’on évalue à près de 2000 francs par an. Cet argent ne doit plus être jeté par les fenêtres.

C’est en faisant de telles économies, et en offrant aux produits durables des avantages concurrentiels, que nous pourrons proposer, à toutes et à tous, des aliments de qualité. Mais pour cela, encore faut-il améliorer la transparence et la traçabilité, renforcer le choix en matière de produits durables et mieux les soutenir.

Le système actuel favorise beaucoup trop une agriculture industrielle et des produits de mauvaise qualité, que les consommateurs rejetteraient s’ils étaient correctement informés. Nous voulons que cela change: c’est l’enjeu du vote du 23 septembre prochain. (24 heures)

Créé: 11.09.2018, 23h48

Adèle Thorens Goumaz, conseillère nationale, vice-présidente du groupe parlementaire des Verts.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.