Passer au contenu principal

Améliorons le pouvoir d’achat des Vaudois

Jacques Nicolet, président de l’UDC Vaud, conseiller national.

Le Conseil d’État vaudois a présenté pour la treizième année consécutive des comptes bénéficiaires avec un bénéfice de 641 millions (ramené à 147 millions après écritures de bouclements et préfinancements pour 494 millions).

Alors que les investissements bruts diminuent (moins de 300 millions), les dépenses du Canton dépassent pour la première fois de l’histoire les 10 milliards de francs, avec une progression réelle des dépenses de près de 200 millions, dont plus de la moitié dans le Département de la santé et de l’action sociale.

«Si, durant ces années difficiles, le chef du Département des finances et des relations extérieures, Pascal Broulis, a été le capitaine reconnu du bateau, les contribuables vaudois ont été les grands rameurs, permettant de ramener l’embarcation à bon port»

Il y a lieu de se souvenir des efforts considérables demandés à la population vaudoise, à la fonction publique et aux collectivités publiques en 2004, alors que notre canton étouffait sous une dette proche de 9 milliards de francs. Un programme de redressement fort de quelque 400 mesures a permis au Canton de Vaud d’assainir sa situation et de réduire sa dette en dessous de 500 millions en dix ans (2013).

Si, durant ces années difficiles, le chef du Département des finances et des relations extérieures, Pascal Broulis, a été le capitaine reconnu du bateau, les contribuables vaudois ont été les grands rameurs, permettant de ramener l’embarcation à bon port. Dès lors, et sachant que ces cinq dernières années l’impôt sur les personnes physiques a progressé de 610 millions (plus de 16%), passant de 3,66 à 4,27 milliards, on aurait pu s’attendre à un geste de nos autorités.

Diminuer la pression fiscale

Aujourd’hui, alors que notre gouvernement présente des comptes bénéficiaires et que la troisième réforme de l’imposition des entreprises, la RIE III vaudoise, entre en vigueur en 2019, avec des mesures fiscales pour les entreprises ainsi que des mesures sociales pour les familles, il est temps de diminuer la pression fiscale et d’améliorer le pouvoir d’achat de tous les contribuables vaudois, par une baisse d’impôt de trois points.

Conscient de la lourdeur de la charge fiscale imposée aux contribuables vaudois, le Congrès de l’UDC Vaud, réuni le 19 avril dernier, a soutenu à l’unanimité une résolution demandant à nos députés d’intervenir au Grand Conseil ainsi que dans les débats budgétaires, afin de proposer une réduction de trois points de l’impôt cantonal sur le revenu.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.