Passer au contenu principal

La BNS fait son coming out

La vénérable institution, peu connue pour parler sentiments, évoque le «courage» et la «peur», lors d'une conférence de presse extraordinaire revenant sur sa décision d'abandonner le taux de change plancher

Du jamais vu de la part de la Banque nationale suisse (BNS). Son triumvirat, emmené par l'immense Thomas Jordan, a employé des mots nouveaux pour elle («peur», «courage») et a fait des sourires en coin, ce jeudi matin lors d'une conférence de presse extraordinaire, visiblement soulagé de pouvoir enfin s'expliquer de tout son long sur les points encore non éclaircis de sa décision du 15 janvier dernier de lever le taux de change plancher.

C'est donc à des technocrates humains, presque joyeux, auxquels ont eu affaire les médias lors d'une session marathon de questions-réponses de plus d'une heure. Une véritable révolution !

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.