Un château lumineux pour retrouver la clarté

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Vaudois! un nouveau jour se lève. À un an d’intervalle, les Conseils ont récupéré deux monuments du patrimoine. Rénovés avec le sens de l’histoire et un goût sûr. Rendons au ministre contremaître ce qui revient à Pascal Broulis. Il est le capitaine passionné de ces chantiers.

Il a su les mener à bon port, dans le respect des délais et des budgets. Sur l’esplanade samedi, entre un funambule à l’assaut du drapeau vert et blanc et un ruban en attente d’être coupé, on voyait errer quelques âmes oubliées de la politique cantonale. À l’intérieur du nouveau château Saint-Maire, c’est surtout la lumière et la transparence qui frappent.

Comme pour symboliser un exécutif qui veut retrouver les beaux jours après des mois de ciel gris et bas? Sur les murs, l’artiste Ariane Epars a gratté les valeurs dont l’évêque humaniste Aymon de Montfalcon s’était inspiré, via un poème d’Alain Chartier («Le Bréviaire des nobles»), pour commander les décors peints: noblesse, foi, loyauté, prouesse, honneur, droiture, amour, courtoisie, diligence, netteté, largesse, sobriété, persévérance. Ils ont beau être typographiés SangBleu Versailles, ils sont peu ou prou ce qu’on attend d’un pouvoir démocratique au XXIe siècle. (24 heures)

Créé: 16.04.2018, 16h11

Articles en relation

Refait à neuf, le château cantonal a attiré les foules

Patrimoine Les portes ouvertes organisées samedi pour la réouverture du siège du gouvernement vaudois ont attiré 3200 curieux. Plus...

Claude Ansermoz, rédacteur en chef

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Pro Infirmis aide à reconnaître les artistes handicapés. Paru le 24 avril 2018
(Image: Bénédicte) Plus...