«Demain», un espoir et une exigence

RéflexionLe documentaire de Mélanie Laurent sur le réchauffement climatique peut inspirer les candidats aux élections communales. Et renforcer le citoyen dans ses exigences d'électeur critique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce mois de janvier, j’étais au cinéma pour voir le film Demain. Un lundi soir, la salle était pleine, avec beaucoup de jeunes mais aussi des seniors. Fait inhabituel, à la fin de la projection, des applaudissements spontanés et nourris saluent ce documentaire dédié à tous les enfants de la Terre. Tout le monde sort avec un sourire radieux.

On nous le rabâche, le climat se réchauffe. Les réalisateurs Mélanie Laurent et Cyril Dion tirent de ce sujet grave un film optimiste porteur d’espoir. Aux antipodes des productions apocalyptiques mettant en scène l’agonie de la Terre. Un film qui parle cash, sans note moralisatrice et culpabilisante.

Demain traite des questions que tout un chacun se pose. Le film explore des actions locales apportant une réponse concrète à des dérèglements dans cinq domaines: l’agriculture, l’énergie, l’économie, la politique, l’éducation. Certains exemples ne sont pas des surprises: l’agriculture urbaine à Detroit; le recyclage des déchets à San Francisco; la mobilité douce à Copenhague; l’énergie propre en Islande. D’autres sont plus inédits, comme la ville anglaise de Totnes qui bat sa propre monnaie (des billets d’une valeur de 21 livres sterling) pour relocaliser la richesse plutôt que nourrir le capitalisme financier; ou ce maire d’un village indien qui abat les murs entre les castes, créant ainsi du «vivre ensemble», condition pour mobiliser la communauté autour de projets améliorant le quotidien de tous.

«Combien de candidats aux communales ont-ils vu le film et quelle leçon en tirent-ils?»

Chaque action est incarnée par une figure charismatique qui a su entraîner un collectif de citoyens plus ou moins grand derrière son projet. La radicalité des actions et leurs résultats spectaculaires déclenchent cet élan qui porte le spectateur. Le film raconte l’histoire que c’est possible de vivre différemment, et mieux, sans régression à l’ère de la bougie, en ménageant le climat.

Quand je croise ces jours des candidats aux élections communales, je me demande: ont-ils vu Demain et quelle leçon en ont-ils tiré? Une vertu du film est de montrer que l’échelle locale est la bonne maille pour agir, innover, réaliser des actions parties d’un rêve qui semblait impossible.

Le film souligne aussi que, pour réussir, il convient d’entendre les attentes des citoyens et d’impliquer ceux-ci, sans trahir leur confiance en les enfarinant avec des slogans mensongers pour leur faire avaler des projets contraires à leurs intérêts. A cet égard, Demain est un antidote aux approches technocratiques au service d’intérêts particuliers – un classique, le profit à court terme d’un petit nombre opposé à la qualité de vie d’une majorité.

Leçon de positivisme éclairé, le documentaire Demain peut inspirer les candidats et futurs élus. Son apport précieux est aussi de conforter chacun d’entre nous dans ses exigences de citoyen critique et responsable.

Créé: 23.01.2016, 11h36

Articles en relation

Mélanie Laurent, la star qui garde les escarpins sur Terre

Rencontre L’actrice cinéaste a pensé son docu «Demain» comme le colibri écolo qui combat l’incendie avec sa goutte d’eau. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...