Les démocrates doivent soutenir les Congolais!

L'invitéAugustin Mukamba s'inquiète de la non-publication des résultats de l'élection présidentielle en RDC.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La République démocratique du Congo (RDC) – 80 millions d’habitants, sur environ 2'345'000 km2 de superficie – joue un rôle important dans l’économie mondiale: avec ses forêts, face au réchauffement climatique, avec de grands projets de mobilité utilisant de l’énergie propre, et avec son coltan, minerai au cœur de la communication numérique.

Il a fallu deux ans et quelques jours pour que le peuple congolais s’exprime sur la continuité du système Kabila. Son bilan est, d’une part, marqué par l’unification du pays, et d’autre part par l’insécurité, le viol, le pillage des richesses et la destruction du tissu socio-économique.

«Le pouvoir en place ne recule devant rien pour se maintenir»

Le peuple a également vu l’émergence d’une autre voie, celle de la coalition de l’opposition dénommée Lamuka («réveille-toi») avec son ambitieux projet de relancer le pays sur tous les plans.

Après plusieurs manœuvres de la part du gouvernement, visant à contourner le cadre constitutionnel, vainement mais à un prix humain considérable, l’élection présidentielle a eu lieu le dimanche 30 décembre 2018, dans un climat tendu.

Depuis, la communication est largement réduite, internet a été coupé, les ambassadeurs occidentaux ont été expulsés, démontrant que le pouvoir en place ne recule devant rien pour se maintenir. Aucune date n’a été communiquée pour la publication des résultats. Les Congolais de Suisse craignent que l’on ne puisse jamais proclamer la vérité des urnes et n’entendent pas baisser les bras face à ce putsch électoral.

De nombreux liens importants

La Suisse reste un point géographique du monde important pour le Congo. Chacun sait que Mobutu y avait une résidence, mais d’autres liens importants existent, sur le plan économique comme sur le plan social, puisque la Suisse héberge de nombreux ressortissants congolais. La Fondation Kofi Annan, sise à Genève, a également joué un rôle de médiateur, pour permettre d’organiser l’opposition congolaise.

L’Église catholique, sur place, s’est fortement investie dans le processus. Elle a notamment obtenu les Accords de Saint-Sylvestre en 2017, alors que le pays traversait un vide juridique au plus haut niveau. Sa Conférence épiscopale a déployé 40'000 observateurs dans les bureaux de vote et d’autres ONG ont fait de même, malgré l’opposition du pouvoir en place. Le refus de transparence et tous les moyens déployés par ce dernier n’ont pas pu empêcher que les résultats donnent une nette avance à l’opposition conduite par Martin Fayulu.

Ces quelques éléments montrent que la démocratie est encore un projet difficile à défendre en RDC. Sa population, qui subit une grande répression, et la diaspora qui reste suspendue aux informations en appellent aux défenseurs de la démocratie pour avoir leur soutien. Les gouvernements belge et américain l’ont déjà fait ouvertement, il faut que la Suisse en fasse autant, au nom de la démocratie, des droits de l’homme et de la solidarité envers les nombreux ressortissants congolais qui y vivent. (24 heures)

Créé: 09.01.2019, 15h08

Augustin Mukamba, vice-président du POP Vaud, président de la communauté congolaise.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.