Pour une densification harmonieuse à Épalinges

L'invitéMazyar Yosefi soutient le plan de quartier du Closalet, soumis au vote le 19 mai.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Palinzard·e·s sont appelé·e·s à se prononcer le 19 mai prochain sur le plan de quartier du Closalet, objet qui anime le débat à Épalinges depuis de nombreux mois. Le référendum lancé contre ce plan de quartier conteste les orientations de la planification communale visant une densification raisonnable et harmonieusement répartie sur le territoire décidée il y a moins de quinze ans.

Il y a une dizaine d’années, je souhaitais loger dans la commune d’Épalinges et il était déjà difficile de trouver un logement. Aujourd’hui, grâce au réseau de transport public développé dans la région et au développement du Biopôle, la commune d’Épalinges est très attractive. Trouver un logement devient un cauchemar. Les familles voient leurs enfants partir de la commune faute de trouver à se loger.

Pourtant les infrastructures sont prêtes pour accueillir de nouveaux habitants. Nous venons de voter un crédit de 31 millions de francs pour l’agrandissement du collège de Bois-Murat. Ainsi, pour les premiers habitants du Closalet, dans trois ou quatre ans, l’établissement scolaire pourra sans difficulté accueillir les élèves venant de ce nouveau quartier.

La densification urbaine est un phénomène inexorable. Cependant, il est nécessaire pour les autorités d’accompagner cette densification de manière intelligente et de l’intégrer harmonieusement dans nos espaces.

«Il faut arrêter de réfléchir à soi; nous devons regarder ce que nous souhaitons laisser aux générations futures»

Ce plan de quartier en est un exemple. Un projet réfléchi, des bâtiments à quatre étages maximum, des espaces verts, un quartier sans voiture en surface, toits végétalisés, une passerelle de mobilité douce, une zone naturelle protégée, etc.

Les êtres humains du XXIe siècle devront relever des défis encore jamais vus: pollution, consommation, robotisation, etc. En parallèle, une conscience populaire se fait entendre de plus en plus. Dans ces temps où nous devons répondre aux enjeux colossaux de notre ère, il faut arrêter de réfléchir égoïstement; nous devons regarder ce que nous souhaitons laisser aux générations futures. Regarder loin et corriger les erreurs du passé. Nous devons permettre à nos enfants d’avoir une vie digne. À neuf minutes à pied des transports publics, il est absurde de vouloir encore construire des villas individuelles. Le quartier prévoit 165 logements avec des loyers abordables qui feront le bonheur de nouveaux Palinzard·e·s.

Parce que nous aimons notre commune tous quartiers confondus, parce que nous aimons notre jeunesse, parce que nous savons qu’il fait bon de vivre à Épalinges, parce que nous acceptons de partager notre qualité de vie, parce que nous ne pensons pas qu’à nos intérêts personnels, parce que le projet du Closalet est exemplaire, je voterai oui le 19 mai prochain au plan de quartier.

Créé: 15.05.2019, 06h58

Mazyar Yosefi, conseiller communal PS, Épalinges.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.