Passer au contenu principal

Donnons 1000 francs à chaque Vaudois·e!

Fabrice Moscheni souhaite relancer l'économie locale au moyen de bons d'achat.

Non, ce n’est pas un poisson d'avril. Le Canton de Vaud doit donner 1000 francs à chaque Vaudois·e en bons d’achat locaux, car il n’y aura pas de salut pour les entreprises et commerçants vaudois sans relancer la consommation des ménages.

La pandémie actuelle met notre société en crise. Les maîtres mots pour gérer une telle crise sont «agir en priorisant» et «agir en anticipant». Avec raison, la priorité actuelle est l’aspect sanitaire, malgré le coup très dur ainsi porté à l’économie. Les personnes actives en première ligne pour mener ce combat sont à remercier. Afin d’atténuer les dégâts collatéraux de la crise, il s’agit néanmoins sans tarder d’anticiper les mesures pour gérer les impacts sociaux et économiques.

Récemment, des premières mesures pour aider l’économie et, ainsi, éviter des pertes massives d’emplois ont été annoncées. Elles règlent partiellement les problèmes urgents qui sont la liquidité et les charges salariales. Mais ces mesures ne répondent pas au «défi clé» de toute entreprise et tout commerçant vaudois pour pouvoir se relever à moyen terme: celui d’avoir rapidement de nouveau des clients qui achètent ses produits et ses services. En effet, combien de temps cela prendra-t-il pour qu’un restaurant ou un coiffeur retrouve son chiffre d’affaires d’avant la crise? Si cela prend trop de temps, la faillite sera inéluctable.

Afin de relancer l’économie après cette crise sans précédent, une action sensée est d’augmenter la capacité d’achat des Vaudois·e·s avec une mesure ponctuelle. Cette mesure est à mettre en place dès que l’urgence sanitaire sera sous contrôle et que l’économie pourra redémarrer. Elle doit aussi focaliser l’aide vers l’économie locale. Sur ces bases, la mesure appropriée est de distribuer des bons d’achat locaux, pour une valeur de 1000 francs, à chaque Vaudois·e.

Les bons d’achat à faire valoir auprès de commerçants et entreprises vaudois permettront non seulement une relance économique, mais ils favoriseront également le «consommer local», en lien avec les exigences du développement durable, la mise en place de filières courtes et la réduction de notre empreinte écologique.

«Sauver l’économie locale qui a créé et créera de nouveau de la richesse et des emplois»

Cette mesure de relance coûterait au Canton de Vaud 1 milliard de francs. Est-ce trop cher pour sauver l’économie locale qui a créé et créera de nouveau de la richesse et des emplois? Est-ce trop payé pour aider ces commerçants et entreprises qui ont grandement contribué à l’éclatante santé financière du Canton? Cette mesure n’est finalement pas très chère, sachant que le sauvetage de la Caisse de pensions de l’État de Vaud a coûté 1,44 milliards de francs aux contribuables!

Au vu de sa bonne santé financière actuelle, le Canton de Vaud peut se permettre cette mesure de relance qui est à la fois économiquement nécessaire, socialement primordiale et écologiquement intelligente. Pour le bien du Canton de Vaud, donnons 1000 francs à chaque Vaudois·e en bons d’achat locaux!

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.