Efficacité énergétique: identifier les points faibles

Chroniques bancaires

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans le cadre du tournant énergétique, il s'agit non seulement de réduire la consommation d'énergies fossiles ou d'augmenter la part des énergies renouvelables, mais aussi et surtout de viser une gestion de l’énergie dans le bâtiment plus efficace. Par des moyens simples tels qu'une image thermique, par exemple, on peut identifier les points faibles de sa maison.

Représentant plus de 40% de la consommation d'énergie en Suisse, le parc immobilier suisse est responsable d'environ un tiers des émissions de CO2. Sur les 1,64 million de bâtiments en Suisse, 83% sont des immeubles d'habitation, nombreux en très mauvais état sur le plan énergétique. Pourtant, l'assainissement des biens immobiliers ne représente qu'1% chaque année.

A l'occasion d'entretiens conseils et de l'octroi d'hypothèques, les banques ont l'occasion d'aborder avec leurs clients le thème de la modernisation énergétique. Non seulement cette dernière réduit les coûts énergétiques tout en augmentant le confort, mais elle préserve voire même augmente la valeur du bien immobilier. En effet, si une habitation est maintenue en bon état ou rénovée de fond en comble, son âge n'a pratiquement plus d'impact sur le prix. En revanche, le prix baisse fortement avec l'âge en cas de logement en «mauvais» état. C'est pourquoi une stratégie d'utilisation et de renouvellement à long terme constitue la base d'une planification financière optimale, qui prend en compte le besoin d'investissement, les apports et les aspects fiscaux.

«Si une habitation est maintenue en bon état ou rénovée de fond en comble, son âge n'a pratiquement plus d'impact sur le prix. En revanche, le prix baisse fortement avec l'âge en cas de logement en mauvais état.»

Première banque en Suisse dans ce domaine, Raiffeisen donne la possibilité d'effectuer une évaluation énergétique simple de son bien immobilier dans le cadre d'un conseil en propriété du logement. Et si le propriétaire a envie de vérifier l'état de son bien immobilier en profondeur, il a intérêt à obtenir un Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB). Celui-ci indique la consommation d'énergie, de chauffage, d'eau chaude, d'éclairage et d'électricité générale du bâtiment lors d'une utilisation standard. Il propose également une comparaison avec d'autres constructions et donne des conseils pour prendre des mesures d'amélioration. Pour établir un CECB, un expert certifié évalue le bâtiment en question et le photographie au moyen d'une caméra thermique. Cela lui permet d'identifier les pertes de chaleur et points faibles des maisons individuelles, immeubles locatifs ou appartements individuels et de planifier les mesures d'assainissement qui s'imposent.

Créé: 19.12.2017, 10h52

Fabien Rei, président de la Direction, Banque Raiffeisen d’Arve et Lac

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Les intempéries paralysent une partie de la Suisse
(Image: Bénédicte) Plus...