La «Fédé», une centenaire en pleine forme

L'invitéAlberto Mocchi louange les Jeunesses campagnardes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

2019 est une année importante pour la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes (FVJC). La «Fédé», comme l’appellent les intimes, fête en effet ses 100 ans d’existence, cela sans avoir pris une ride.

Loin des clichés qui ont malheureusement la vie dure dans certains milieux au sujet des sociétés de Jeunesse et de leurs membres, la FVJC est une fédération dynamique et bien dans son temps, qui a su conserver et entretenir ses traditions tout en s’ouvrant à la modernité. Le tir à la corde et la lutte ont ainsi depuis bien des années été rejoints par le volley ou le foot parmi les sports les plus populaires dans les girons, et c’est sur internet que les fédérés s’informent quant aux dates des prochaines manifestations.

Au-delà de l’aspect festif pleinement assumé, la Fédé et les 203 sociétés qui la composent sont pour celles et ceux qui y passent une partie de leur jeunesse de formidables écoles de vie, des cadres dans lesquels se pratiquent des valeurs telles que le partage, la solidarité ou le respect.

Être membre d’une société de Jeunesse, c’est apprendre à se serrer les coudes, à travailler en équipe, à surmonter certaines craintes en se sentant soutenus par un groupe. C’est se lancer des défis tels que l’organisation de manifestations complexes et exigeantes comme peuvent l’être des girons, et tout mettre en œuvre pour y arriver. C’est être fier de ses traditions sans pour autant sombrer dans la peur de l’autre ou l’étroitesse d’esprit. C’est au fond un état d’esprit qui se construit au fil des expériences et qui se garde toute sa vie, car on n’arrête jamais vraiment d’être fédéré, même avec des cheveux blancs.

«Des cadres dans lesquels se pratiquent des valeurs telles que le partage, la solidarité ou le respect.»

Nos campagnes ont fortement évolué en un siècle, et les villages à vocation agricole de jadis se sont transformés en des centres plus grands, plus peuplés, mais bien souvent moins vivants et au tissu social plus distendu. Les sociétés de Jeunesse continuent à y jouer une fonction importante, organisant nombre de manifestations qui permettent aux nouveaux et aux anciens habitants de se rencontrer, d’apprendre à se connaître et à s’apprécier. Elles ont un rôle de formation majeur, et les compétences qui s’acquièrent dans l’organisation d’une manifestation ou la participation à un comité sont des atouts importants au moment d’intégrer le monde du travail. Il y a peu d’autres lieux où l’on apprend à gérer un budget, à négocier avec des fournisseurs ou les autorités communales lorsqu’on a 17 ou 18 ans.

La FVJC œuvre depuis toujours avec conviction et intelligence pour valoriser ces acquis, mettre en avant la diversité et l’enthousiasme de ses plus de 8000 membres et leur permettre de s’amuser et de grandir dans une ambiance festive. Alors un grand merci à la Fédé et à celles et ceux qui s’y engagent pour ces 100 premières années, et tout le meilleur pour les 100 à venir!

Créé: 17.06.2019, 07h44

Alberto Mocchi, président des Verts vaudois.

Articles en relation

Les JO de la jeunesse cherchent 3000 bénévoles

Sport Les inscriptions seront ouvertes dès le 23 juin, à 200 jours de l’événement. Plus...

Le 100e des Jeunesses sera aussi la fête de la démesure

Savigny À un mois de l’ouverture des festivités, les organisateurs ont levé le voile sur le site de la plaine du Grémaudet. Plus...

Un train aérien pour le giron à Savigny

Vidéo Une installation insolite est sortie de terre pour marquer le centenaire de la Fédération des jeunesses vaudoises. Plus...

La Fédé, une centenaire têtue mais pleine d’acouet

Anniversaire La Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes fête précisément aujourd’hui son 100e anniversaire. Comment a-t-elle évolué en un siècle? Plus...

Même l’opéra sera de la fête au Centenaire des Jeunesses

Savigny Il y en aura pour tous les goûts au programme de la Cantonale du 100e des Jeunesses campagnardes, y compris de l’opéra. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.