Passer au contenu principal

La France va savoir qui est Macron

Le moment est crucial! Le quinquennat d’Emmanuel Macron se joue ces six prochaines semaines et la France attend de voir de quel bois est fait son président de la République. Car, de fait, elle ne sait pas qui est ce météore jupitérien qui a rendu à la fonction présidentielle une solennité abîmée par ses prédécesseurs.

L’image d’Emmanuel Macron a été sa force jusqu’à maintenant. Il a emporté la présidentielle habilement en imprimant l’idée qu’il ne serait pas le tourbillonnant Sarkozy ni l’immobile Hollande. Il y a fait directement allusion lors de son discours du congrès, au début de juillet. Il allait faire de la politique autrement, c’est l’autre idée forte qu’Emmanuel Macron a fait passer auprès de l’opinion publique. Aussi, une partie des Français, exaspérée par les errements d’une classe politique décrépie, a misé sur lui sans adhérer totalement à son projet.

Au-delà des courbes sondagières hebdomadaires, il faut rappeler qu’Emmanuel Macron n’a obtenu que 24,01% des voix au premier tour de la présidentielle. Loin des 28,5% de Hollande en 2012 et très loin des 31,2% de Sarkozy en 2007. Il est donc normal que la popularité du président en exercice s’effrite rapidement face aux premières difficultés du quinquennat.

Ainsi, sa récente et brutale chute de popularité n’aura de sens que selon l’action future. Signal d’alerte si les réformes suscitent des résistances telles qu’elles bloquent la France et imposent un recul au président. Anecdotique si Emmanuel Macron propose notamment une ambitieuse réforme du Code du travail qui permette de relancer l’économie française, au chômage de baisser et qui offre au modèle social une garantie de perdurer. Pour cela, il y a le texte qui portera la patte de l’Elysée. Il y a ensuite le récit qu’Emmanuel Macron arrivera à imposer à l’opinion publique. On sait qui il n’est pas. Il doit démontrer qui il est. Et prouver que le renouvellement promis ne se dilue pas dans les hésitations timorées de la vieille politique.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.