Passer au contenu principal

Hommage aux professionnels de l’accueil des enfants

Claudia Mühlebach félicite celles et ceux qui accompagnent les enfants des parents professionnellement mobilisés.

Je les côtoie au quotidien et déjà avant la crise sanitaire, elles et ils avaient mon respect et ma reconnaissance pour leur engagement. Aujourd’hui d’autant plus, il me tient à cœur de rendre visibles celles et ceux qui fournissent cet indispensable travail de l’ombre, en accompagnant les enfants des parents qui en ont besoin. Je rends ici hommage aux professionnel·le·s de l’accueil de jour collectif préscolaire, parascolaire ou en milieu familial.

Depuis le 13 mars 2020, les écoles et les institutions d’accueil sont fermées. Les enfants ont été renvoyés à la maison et un accueil d’urgence pour les parents mobilisés pendant cette crise a dû être mis sur pied.

En un temps record, les directions et responsables ont dû repenser l’accueil de jour, choisir les lieux adéquats, organiser des équipes de professionnel·le·s qui puissent travailler du jour au lendemain avec de nouveaux collègues.

Quel défi à l’heure des repères chamboulés, de la distance sociale et de la peur ambiante!

Des collaborations inédites entre les écoles et les structures parascolaires ont été mises en œuvre, des canaux de communication ont été pensés, les parents contactés et conseillés. Quel défi à l’heure des repères chamboulés, de la distance sociale et de la peur ambiante!

Des enfants se retrouvent ces jours dans des lieux parfois inconnus, sollicités à suivre les consignes sanitaires de la Confédération. Des enfants qui oublient qu’il ne faut pas mettre les mains à la bouche, dans le nez, dans les yeux, qui ne pensent plus qu’il fallait éternuer dans le coude, des enfants qui aiment jouer, parler, rire, se bousculer, se toucher. Des enfants qui ont besoin de la confiance des adultes, de leur écoute, qui ont besoin qu’on les touche et qu’on joue avec eux.

Comment donner un biberon avec la distance sociale prescrite? Comment construire une tour en Lego, faire un puzzle, jouer à un jeu de société? Comment se passer crayons et autres feutres? Comment consoler et accueillir pendant ce temps du Covid-19?

À ces questions se rajoutent les propres peurs, alimentées par des informations glanées ci et là. Les enfants seraient-ils des vecteurs sains? Les professionnel·le·s de l’accueil seraient-elles·ils exposé·e·s au-delà du raisonnable? Comment se protéger, par quels bons gestes? Que devient un accueil dans l’intérêt des enfants derrière un masque, des gants et un regard inquiet?

Toutes ces questions ont trouvé des réponses contextualisées et individualisées dans l’intérêt des enfants et de leurs familles. C’est pour cette raison que j’ai envie de dire haut et fort bravo aux professionnel·le·s de l’accueil de l’enfance! Vous avez relevé ce défi et accueilli les enfants jour après jour. Dans les semaines à venir, il s’agira de poursuivre les réflexions pour préserver l’intérêt des enfants. Dans cette perspective et pour le travail accompli, courage et merci.

* www.proenfance.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.