Inintelligence artificielle

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Facebook est vraiment parfois un réseau social superutile. Je reçois depuis quelques semaines un flot continu de demandes d’amitié de bimbos inexistantes aux patronymes improbables. Mais non, Miles Rylie Chloe, Sofia Williams Debborrala, Raine Bella Aubrielle, Jessie Carmella Monique, Maude Jorja Chantelle ou Kerian Eireann Danielle (noms réels inconnus de la rédaction), je ne serai pas votre ami, malgré vos évidentes qualités virtuelles ou numériques.

Sympathique aussi, dans le sillage immédiat de l’attaque terroriste de Barcelone, ces relais d’un autre attentat dans un supermarché près de Düsseldorf, qui s’avérera finalement n’être qu’une rixe qui a mal tourné. Mais la fake news a déjà eu le temps, avant que la vérité n’éclate, de servir de nouvelle graine de haine à moudre. Notamment pour ces dizaines d’«amis» qui s’insultent quotidiennement sur le mode «c’est moi qui détiens la vérité ultime.» Surtout quand il s’agit de parler religion et/ou de notre rapport aux étrangers.

Mais dans ce monde de brut tout en réseau bleu et blanc, ce que j’aime surtout, ce sont ces fameux «liens sponsorisés» qui ont véritablement fleuri pendant l’été. En tout cas sur mon mur. Et qui nous offrent dans leur fenêtre comme un bon air de nostalgie. Un peu comme le catalogue Vedia de la belle époque. Qui, bien avant les concept stores et leurs rayons aussi beaux qu’inutiles, proposait tous ces objets qui ne servaient à rien. Mon fétiche, c’était le «coupe poil nez». Avec gros plan sur la pince en inox et la narine touffue.

Là, coup sur coup, on m’a proposé un aspirateur à points noirs, avec un focus sur un magma de comédons agglomérés verdâtre. Mais aussi des lunettes de lecture miniatures qu’on sort de son porte-clés et qui «survive maximum torture» ou un stylo laser pour nous les hommes, permettant à la fois d’épiler les poils sur les épaules et de tailler notre barbe de façon millimétrique. Et hier, un drone portable, parce que c’est vrai, c’est important de filmer tout de haut à chaque instant. J’attends encore le calumet de la paix électronique.

Créé: 25.08.2017, 21h45

*rédacteur en chef adjoint

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.