Passer au contenu principal

L'invitéeLundi, un retour en classe, ensemble!

Cesla Amarelle salue la réouverture des écoles et remercie tous ceux qui l'ont rendue possible.

Une sonnerie qui retentit, l’écho d’une voix dans une classe, des rires d’élèves pendant la récréation… Dès lundi, les écoles vaudoises se rempliront à nouveau de ces sons si particuliers qui nous rappellent à quel point l’école est un bien commun à chérir et à préserver. Les six semaines d’enseignement à distance ont montré deux choses. Tout d’abord, malgré d’inévitables petits accrocs, tous les acteurs de l’école – dont les parents qui ont dû assumer une présence renforcée auprès de leurs enfants sur le plan scolaire – ont su mettre en place, ensemble, un enseignement à distance inédit. Ensuite, malgré l’inventivité des enseignants et la bonne volonté des parents et des élèves, cet enseignement met en lumière les inévitables différences de ressources et de temps à disposition pour encadrer les enfants. Même s’il est complémentaire, ce travail ne peut faire avancer les élèves et prévenir le décrochage autant que l’enseignement en classe.

Pour tous les élèves, le retour en classe est une excellente nouvelle. Il permettra de consolider les matières, de préparer la transition vers la prochaine rentrée, de porter une attention particulière à chaque élève et de renforcer le soutien nécessaire à ceux qui en ont besoin.

Certes, ce retour génère forcément des inquiétudes compréhensibles dans le contexte sanitaire exceptionnel que nous vivons. Si, aujourd’hui, l’épidémie de Covid-19 est à un niveau si bas, c’est parce que les Suisses – et particulièrement les Vaudois si durement touchés – ont fait confiance aux mesures préconisées par nos autorités sanitaires. Aujourd’hui, il s’agit à nouveau de leur faire confiance lorsqu’elles nous disent que nous pouvons envoyer nos enfants à l’école dans un cadre sécurisé. Écoutons également la Société suisse de pédiatrie qui nous dit que c’est «la bonne décision». C’est donc avec confiance et toute la prudence nécessaire que mon département a préparé cette reprise spéciale avec les directions, les enseignants et l’ensemble des professionnels tout en y associant les organisations de parents d’élèves et les représentants des enseignants.

Le Canton de Vaud a pris des mesures sanitaires fortes. Grâce à un important travail en amont, les Communes assurent le nettoyage fin et régulier des locaux chaque jour. Chaque établissement est équipé du matériel nécessaire en suffisance. Des procédures claires sont en place pour signaler un problème ou prendre en charge une personne atteinte de symptômes. Des outils pédagogiques sont prêts pour apprendre les nouvelles règles aux élèves. La reprise progressive permet à tout le monde de vivre cette reprise particulière avec sérénité et responsabilité.

Professionnels, familles, Communes: aujourd’hui, tous les acteurs de l’école vaudoise se mobilisent pour faire avancer les élèves malgré l’épidémie. Je sais quel effort conséquent cela représente et je leur adresse à tous ma profonde reconnaissance.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.