Quand le management d’entreprise va-t-il changer?

L’invitéÉric Davalle appelle de ses vœux un nouveau type de direction.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Combien de temps encore va-t-on continuer à croire au management actuel d’entreprise? Depuis les travaux du psychologue américain Herbert Freudenberg dans les années 70, le burn-out a été identifié comme un «état d’épuisement mental et physique causé par la vie professionnelle». Le récent article «Burn-out: «Rien ne bouge et c’est vraiment triste» confirme que les difficultés au travail ne cessent de s’accroître. Pour le milieu économique, l’absentéisme professionnel, ce sont des millions de francs qui partent en fumée.

Il faut abandonner le rentable à tout prix, pour passer au soutenable au plus vite

On réorganise à tour de bras et on paie des consultants à prix d’or pour plus de performance et d’agilité. La mondialisation et les écarts sociaux dans une fausse concurrence ont poussé le management moderne à être toujours plus compétitif. Il faut réduire les coûts internes par tous les moyens et presser le citron du collaborateur jusqu’à la dernière goutte. Résultat, gain à court terme peut-être et chute de rentabilité à moyen et long terme certainement!

Dans un monde frappé brutalement par une souffrance sociale marquée, comme par la dégradation exponentielle du climat et des ressources naturelles, la phrase du Prix Nobel d’économie de 1976, Milton Friedman, «La responsabilité sociale de l’entreprise reste de faire du profit», sonne de plus en plus creux.

Il faut abandonner le rentable à tout prix, pour passer au soutenable au plus vite. L’économiste français Michel Aglietta suggère de «revoir toutes les règles de l’économie de marché», rien que ça! Les têtes bien-pensantes imaginent même un nouveau monde régulé, où le public et le privé travailleraient ensemble pour un rééquilibrage entre gains aux actionnaires et soutien au bien commun.

Pour l’heure et au quotidien, il n’y a ni méchants employeurs ni gentils employés. Il y a un management qui dysfonctionne. De nombreuses expériences ponctuelles ont montré qu’il est possible de l’entrevoir autrement, totalement gagnant car répondant aux attentes exprimées par tous. La solution est d’abord celle des dirigeants. Il faut créer une démarche stratégique en phase avec les attentes du client, mais aussi en termes d’efficience, de cohérence interne avec chaque collaborateur à la bonne place et dans un esprit de limitation des impacts des activités sur l’environnement.

La performance ne doit plus être seulement économique. L’innovation en entreprise ne fonctionne que si cette dernière sait exactement les attentes et difficultés rencontrées par ses clients. L’opérationnel ne fonctionne que si la ligne de conduite des objectifs est claire, exprimée et expliquée. Chaque collaborateur doit avoir ses propres objectifs avec les responsabilités associées. La cohérence et la rigueur d’une démarche unifiée et comprise par tous sont la clé. Il est temps d’aller à fond vers des entreprises dites «responsables et durables». Il paraît que la finance s’y met, alors!

Créé: 06.11.2019, 06h40

Dr Éric Davalle, directeur ExMDI, coauteur de "Manager: devenez durable!" (Ed StudyranaPro, 2013.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.