Ouvrir les yeux sur l'impact environnemental du numérique

L'invitéeGraziella Schaller plaide pour un changement de comportement en matière de consommation digitale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’empreinte du numérique, ce n’est pas seulement les quelques watts nécessaires pour recharger son portable. En 2018, le numérique mondial nécessita plus d’électricité que n’en consomment la Russie et l’Inde réunies; un data center en construction en Norvège absorbera l’équivalent d’une centrale nucléaire, et les besoins d’électricité du numérique en 2040 pourraient dépasser la production mondiale actuelle. Sans parler des empreintes environnementales: une utilisation en croissance exponentielle, un faible taux de recyclage des appareils et une durée de vie moyenne de moins de deux ans pour un portable alourdissent chaque année le bilan écologique du numérique. Et la 5G n’améliorera pas les choses.

L’augmentation croissante du volume des données transportées et stockées, ainsi que du nombre d’usagers sur la planète fait exploser la demande de services numériques. La consommation croît chaque année de 9%: à ce rythme, il faudrait une révolution technologique pour continuer à satisfaire la demande.

«Pour changer nos comportements, il faut prendre conscience de notre consommation»

Pour changer nos comportements, il faut prendre conscience de notre consommation. L’envoi d’un e-mail à une personne avec une pièce jointe de 1 Mo, comme une photo compressée, émet 20 g de CO2, soit l’équivalent d’une ampoule électrique de 60 watts allumée pendant 25 minutes! Envoyer une photo de vacances de 1 Mo à dix amis équivaut à parcourir 500 mètres en voiture. Une donnée stockée sur le cloud consomme de l’énergie en permanence. La fabrication d’un smartphone nécessite 50 métaux différents, pour la plupart non recyclables, et a une forte empreinte écologique en eau et en CO2. Cela vaut aussi pour nos ordinateurs! Le streaming de vidéos capte plus de 80% du trafic internet: Netflix, qui carbure aux énergies fossiles, occupe à lui seul plus de 10% de la bande passante. La vidéo «Gangnam Style», visionnée 2,7 milliards de fois, a consommé l’équivalent de la production annuelle d’une petite centrale…

Que faire? Tout d’abord des gestes de tous les jours: n’envoyer que les e-mails nécessaires, avec les pièces jointes indispensables; supprimer ses vieux courriels, surtout s’ils ont des pièces jointes; ne stocker sur le cloud que les e-mails, photos et documents dont on aura vraiment besoin, et le reste, c’est pour le disque dur externe; garder son téléphone ou son ordinateur le plus longtemps possible; acheter des appareils reconditionnés.

Au niveau politique, il faut inciter à l’émergence de labels «numériques et responsables», qui noteraient les appareils en fonction de leur «réparabilité», de leur empreinte écologique, et de leur potentiel de recyclabilité. Il faut aussi demander l’introduction, à l’école comme pour le grand public, d’une formation à «l’hygiène numérique» et aux comportements responsables. Le numérique nous rend des services considérables, mais soyons conscients de ses dessous, ce qui nous permettra d’agir et de changer nos comportements. Soutenons des politiques environnementales responsables, aussi pour le numérique.

Créé: 05.09.2019, 06h50

Graziella Schaller, députée, membre du groupe de réflexion numérique Vert’libéral.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.