Un pied hors des ténèbres

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le souverain a manifesté de la clairvoyance ce dimanche. En décidant de combler son retard en matière de procréation assistée, après dix ans de débat public, la Suisse cesse d’être une anomalie au cœur de l’Europe.

Un jour, les couples d’Helvètes porteurs de maladies graves n’auront plus à s’exiler pour trouver un traitement à l’étranger. On s’achemine vers la fin d’une hypocrisie: le recours au tourisme médical faute de loi adaptée sur notre territoire.

Ce vote symbolique ne fait que déverrouiller une porte, sans l’ouvrir: avec un référendum annoncé contre la loi, le peuple devra se prononcer une nouvelle fois, sur des notions encore plus délicates comme la détection précoce de la trisomie 21 ou les pratiques de laboratoire concernant les embryons. La campagne que nous venons de vivre était très émotionnelle, avec des témoignages poignants et d’interminables débats sur la vie.

La prochaine risque de l’être davantage, nourrie par les fantasmes eugénistes et les principes moraux des uns et des autres. Les citoyens lambda ne sont ni généticiens ni éthiciens, mais l’ampleur inattendue du oui de ce dimanche permet d’espérer qu’ils se montreront tout aussi clairvoyants, lors du prochain scrutin, pour sortir enfin de l’obscurité.

Créé: 14.06.2015, 22h11

Articles en relation

Un couple raconte son combat contre l'infertilité

Vote du 14 juin Si la modification de la Constitution est approuvée, les chances de succès d'une fécondation in vitro seront accrues. Plus...

A peine le DPI accepté, une nouvelle bataille s’engage

Diagnostic préimplantatoire Editorial Les Suisses ont dit oui à la sélection des embryons. Reste à savoir dans quelles conditions. Place à un second débat de société. Plus...

«Le débat ne fait que commencer»

Diagnostic préimplantatoire Interview Opposant au DPI, le conseiller national PDC Dominique de Buman est déçu du résultat. Mais il entend bien poursuivre la lutte. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...