Le PLR s’empêtre dans ses conflits d’identité

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Jacqueline de Quattro aura provoqué un sacré ramdam au sein du Parti libéral-radical vaudois (PLR). En annonçant samedi dernier, à cinq jours du congrès du parti, qu’elle renonçait à se porter candidate aux élections fédérales d’octobre, elle aura attendu l’avant-dernière minute pour sortir du bois.

La ministre du Territoire et de l’Environnement aura eu le mérite de prendre publiquement position dans le débat le plus important du moment pour le PLR: faut-il s’allier ou non à l’UDC? Le but premier n’est pas tant de gagner un siège supplémentaire au Conseil national en s’apparentant que de reconquérir un siège au Conseil des Etats en grappillant des suffrages parmi les électeurs de l’UDC.

Dans le même temps, la conseillère d’Etat a pris le risque de pointer du doigt les têtes dirigeantes du parti, en plein conflit d’identité. Son annonce tardive prouve que l’incapacité du PLR à exprimer distinctement s’il veut ou non s’allier à l’UDC pour les élections a refroidi ses propres élus. Jacqueline de Quattro exprimait d’ailleurs clairement dans nos colonnes son soutien à un apparentement avec l’UDC, tout en ouvrant la porte à une alliance programmatique plus large.

Le message subliminal de la ministre est dès lors limpide: une décision est obligatoire. En décidant mercredi soir de ne rien décider pour continuer à essayer d’unir des partis irréconciliables du centre à l’UDC, le Parti libéral-radical prend un risque important.

Paradoxalement, en s’affirmant pour une alliance avec l’UDC, Jacqueline de Quattro a creusé le clivage générationnel qui divise le parti. Les moins de 40 ans goûtent peu l’idée d’une alliance avec l’UDC et le disent désormais haut et fort.

Le parti avait l’occasion de s’affirmer, de dire clairement si les intérêts électoraux et mathématiques valaient la peine de se rallier à un parti qui a donné un coup de frein à l’économie. Ou alors si, au contraire, le moment était venu de s’affranchir de son allié traditionnel, devenu encombrant, d’avoir le courage de proposer une ligne politique autonome.

La position de Jacqueline de Quattro, même si elle la dessert en partie, souligne le besoin actuel des électeurs PLR: connaître enfin la volonté des pontes du parti sur un apparentement avec l’UDC, en cessant de tenter une alliance plus large, condamnée à l’échec. Peut-être les appels pour un message clair lancés mercredi par un certain nombre de délégués farouchement opposés à l’UDC trouveront-ils davantage d’écho que la leçon de la ministre. (24 heures)

Créé: 25.04.2015, 09h44

Mathieu Signorell

Articles en relation

Le PLR transforme une impasse en porte de sortie

Elections fédérales Les têtes pensantes des libéraux-radicaux proposent un apparentement allant du centre à l’UDC. L’idée n’a quasi aucune chance Plus...

Les libéraux-radicaux divisés sur une alliance avec l'UDC

Elections fédérales Le Congrès a décidé hier soir de tout faire pour unir les partis de centre droit. Candidat au Conseil des Etats, le Lausannois Olivier Français mènera la liste au National. L'ancien judoka Sergei Aschwanden la musclera. Plus...

Pour les Fédérales, le PLR troque Broulis contre Français

Conseil des Etats Le comité directeur proposera au congrès le municipal lausannois pour la Chambre haute. Après des mois de suspense, le conseiller d'Etat reste à Lausanne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.