Qui pourrait bien succéder à Emmanuel Macron en 2027?

La rédactionXavier Alonso constate que le président français poursuit son travail de sape de l'opposition.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Qui pourrait bien succéder à Emmanuel Macron en 2027? C’est la seule question qui nous inquiète.» Cette interrogation posée par un ami français très au fait de la politique de son pays apparaît d’abord saugrenue, puis devient très sérieuse dès qu’on y songe. Deux ans après son élection à l’Élysée et quelques crises plus loin – affaire Benalla et «gilets jaunes», pour ne citer que les plus médiatiques –, le jeune prodige amiénois de la politique française se pose plus que jamais comme le seul recours d’un pays qui n’aime rien tant que les hommes providentiels.

Aussi, deux ans après avoir mis à sac la gauche tricolore, Emmanuel Macron poursuit son travail de fracturation de l’échiquier politique français en pulvérisant ce qui reste de la droite classique. Pour les prochaines élections européennes, il vient l’air de rien de visser définitivement l’opposition Les Républicains autour des 10%.

«Ce nouveau casse de la vieille politique française se fait au seul bénéfice d’Emmanuel Macron»

Un boulot vite fait, bien fait en deux mouvements. D’abord consolidation de l’alliance de La République en marche! avec l’aile juppéiste de l’ancien UMP. Voire son siphonnage. Pour ça, il ne suffit pas de nommer premier ministre un pupille – Édouard Philippe – de l’ancien favori à la présidentielle, il faut encore lui trouver une place prestigieuse. Un siège au Conseil constitutionnel, dans la France atteinte du mal incurable du parisianisme, c’est tout de même mieux que maire de Bordeaux. Alain Juppé n’a pas hésité.

Ensuite, aller chercher un autre ancien premier ministre de droite, par exemple Jean-Pierre Raffarin, dont le ralliement à la liste LREM bétonne la position centrale des sympathisants d’Emmanuel Macron. En perdant cette figure tutélaire de la France qui se lève tôt (et qui vote en masse), celle des petits bourgeois et notables de province, le parti désormais présidé par Laurent Wauquiez s’est condamné à l’insignifiance pour longtemps.

Ni figure, ni idée nouvelle

Mais ce nouveau casse de la vieille politique française se fait au seul bénéfice de la personne d’Emmanuel Macron. Aucune nouvelle figure n’a émergé lors de cette recomposition qui se fait en bougeant les colonnes anciennes du panthéon politique tricolore. Pas plus que d’idées nouvelles. La tribune sur l’Europe publié mardi par Emmanuel Macron en étant une illustration quasi parfaite. Les sarkozystes se sont étranglés de retrouver sous la plume d’Emmanuel Macron de larges extraits des idées articulées par Nicolas Sarkozy en 2007 déjà.

Pas ou peu d’idées nouvelles. Peu ou pas de renouvellement politique. Et la quasi-certitude qu’une fois qu’elle aura joué à se faire peur en faisant monter les extrêmes – Marine Le Pen à droite et Jean-Luc Mélenchon à gauche (tous deux également usés) – la France devra se résoudre à donner un successeur à celui qui a déjà fait le vide autour de lui pour 2022.

La France raisonnable (et silencieuse) que Valéry Giscard d’Estaing avait déjà thématisée dans son «deux Français sur trois» s’accommode très bien d’Emmanuel Macron mais est prise d’un vertige: quid de 2027?

Créé: 08.03.2019, 06h51

Xavier Alonso, rédacteur en chef adjoint de la rédaction Tamedia.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.