Passer au contenu principal

Où va le protestantisme vaudois?

Le théologien Daniel Marguerat revient sur la grève de la faim du pasteur Fatzer. Et de poser quelques questions fondamentales.

La grève de la faim du pasteur Fatzer a fait du bruit cet été. Tout (ou presque) a été dit par les pros et les anti-Fatzer. Sauf l’essentiel, à mon avis. On peut penser ce qu’on veut de ce coup d’éclat, et pour ma part je désapprouve la manière. Mais négliger les questions qu’il pose serait, de la part des protestants vaudois, une surdité coupable.

Il interroge d’abord sur la gestion des ressources humaines dans l’Eglise. Malheur à qui brise l’omerta, la loi du silence. Le cas Fatzer n’est pas isolé. Six licenciements secs de ministres en deux ans, c’est du jamais vu. Plusieurs procès sont d’ailleurs ouverts. Licencier avec effet immédiat est une mesure extrême et cruelle, qu’une entreprise doit exercer quand elle est en danger.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.