Passer au contenu principal

Les songes du diplomate Macron

Sûr de la puissance de son charme, convaincu de sa capacité à entendre et convaincre, certain que la réalité ne peut que plier à sa volonté, Emmanuel Macron a toujours prôné les vertus d’une diplomatie personnelle. Les appareils, les délégations, les conseillers, il n’aime pas ça, ce qu’il veut c’est du contact direct. D’homme à homme.

Il l’a montré samedi, avant l’ouverture du G7, en invitant pour un repas de midi «improvisé» Donald Trump. En réalité – le «Journal du Dimanche» l’a joliment raconté – tout avait été convenu et discuté d’avance avec le président américain, mais par crainte d’une dérobade du capricieux personnage au dernier moment, l’Élysée avait préféré garder le secret…

----------

Lire aussi: Le show de Macron pour débloquer la crise iranienne

----------

L’essentiel est ailleurs. Cette rencontre à deux, dans la mystique macronienne, devait bousculer les positions, élargir le cadre du possible et placer «son» G7 dans une perspective nouvelle. Avec cette énergie et cette audace qui le caractérisent, Emmanuel Macron a tenté le lendemain de forcer le destin en invitant à Biarritz le ministre iranien des affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

Téméraire, il ne l’est pas: Donald Trump avait été averti de cette invitation. Mais que va-t-il rester de cette initiative? À l’heure où ces lignes s’écrivent, le ministre iranien est déjà reparti de Biarritz, comme un songe, et dans la nuit qui tombe, les puissants du G7 posent avec leurs invités pour la photo officielle, sur fond de mer et de phare. Un autre songe.

Alors, que restera-t-il de cet épisode iranien du G7? On souhaite qu’il ait servi à apaiser les tensions, à entrouvrir un espace qui permette de sortir de la logique mortifère dans laquelle les deux pays menacent de s’enfermer. On le souhaite, même si la diplomatie personnelle de Macron n’a jusqu’à présent pas obtenu grand-chose. On le souhaite…

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.