Stop aux voyages en avion pour les camps scolaires

L'invitéPhilippe Somsky souhaite que Communes et Canton encouragent des moyens de transport moins polluants.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Parce que la responsabilité des Communes dans la tenue des camps scolaires ne devrait pas se limiter uniquement à la dimension économique, la Municipalité du Mont-sur-Lausanne a choisi, désormais, de ne plus financer les voyages en avion de ses élèves. Rappelons que les émissions de CO2 générées par le trafic aérien dans le canton de Genève ont augmenté de 96% entre 2000 et 2014.

Comment, dès lors, continuer à développer un discours exigeant sur la transition énergétique et encourager une mobilité plus durable tout en envoyant nos enfants dans des avions à bas coûts? D’un côté, notre Commune subventionne les abonnements de bus de nos jeunes et, de l’autre, encourageait l’utilisation d’un des modes de transport les plus polluants du monde: cela ne pouvait plus durer. Nous avons jugé essentiel de faire gagner l’action publique en cohérence et de passer de la parole aux actes.

«Nous avons jugé essentiel de faire gagner l’action publique en cohérence et de passer de la parole aux actes»

Le critère simple de subordonner le financement des camps scolaires à l’impossibilité de recourir à l’avion incitera à une relocalisation des voyages d’études: ceux-ci se dérouleront bien plus en Suisse ou dans les pays voisins. Car il est essentiel de défendre une anthropologie plus humaniste dans laquelle l’altérité n’est pas un simple objet de consommation, à disposition après un saut de puce en avion. Ce désir prométhéen de supprimer le trajet du voyage me semble très malsain.

Par ailleurs, l’éducation au développement durable fait partie intégrante du Plan d’étude romand. Par conséquent, le hiatus entre ce que dit l’école et ce qu’elle fait semble, ici aussi, intenable. De fait, les incohérences et les doubles discours des adultes n’aident pas nos enfants à se construire et à structurer une personnalité solidaire et responsable. Comme adultes, nous nous devons ainsi d’être un peu plus exigeants vis-à-vis de nous-mêmes et, en tant qu’autorité publique, de tendre vers l’exemplarité.

Un problème écologique et social

Or, bien que le constat soit que nous volons deux fois plus que nos voisins et, qu’ainsi, d’ici à 2030, le trafic aérien devienne la principale source de dégradation climatique de notre pays, le problème ici n’est pas seulement écologique: il est aussi social. En effet, le secteur aérien est l’un de ceux qui connaissent le plus de conflits sociaux et de sous-enchère salariale. Dans le monde entier, on s’aperçoit de plus en plus du prix élevé, également au niveau humain, de ce modèle de développement «à bas coûts».

Par l’intermédiaire de cette tribune, je souhaite donc interpeller mes collègues des autres communes vaudoises et les inviter à réfléchir aux outils qu’ils pourraient mettre en œuvre pour élaborer une politique écologique de financement des camps scolaires. Au niveau du secteur post-obligatoire, la responsabilité revient cette fois au Canton: quelle est, sur cette problématique, la position de notre conseillère d’État Mme Amarelle? (24 heures)

Créé: 05.12.2018, 16h54

Philippe Somsky, municipal au Mont-sur-Lausanne.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.